• Eva Bettan

Les visages de Cannes

Plus que quatre films à voir dans la competition et le sort de cette 69ème édition sera scellé. L’heure n’est pas aux bilans ou aux pronostics. Un retour simplement sur les grands thèmes et les personnages et qui nous ont marqué.

Retour tonitruant de l’allemagne sur la Croisette

C’est son troisième film, sa première fois à Cannes et déjà la croisette n’a plus que son nom à la bouche. Maren Ade et son film Toni Erdmann , en lice bien placé pour la palme d’or. L’histoire d’un père farfelu et encombrant, amateur de farces et attrapes. C’est à grand renfort de coussins péteurs et de fausses dents qu’il va tenter de dérider sa fille trop sérieuse qui ne pense qu’à son travail. Des comediens que nous ne connaissons pas en France, qui signent une performance exceptionnelle.

Des histoires de fantômes

Deux acteurs côtoient la mort de près cette année ou la portent en eux. Kristen Stewart dans Personal Shopper d’Olivier Assayas. Amputée d’un frère jumeau. Elle cherche des traces de son passage dans l’au-delà en retournant dans les lieux qu’ils ont fréquenté ensemble. Chez les comédiens, Gaspard Ulliel est bouleversant dans le dernier film de Xavier Dolan Juste la fin du monde . Il y joue le rôle de Louis, un garçon de 32 ans de retour dans sa famille après une longue absence.Il est venu leur annoncer qu’il allait mourrir. Un film adapté d’une pièce de Jean-Luc Lagarce. Magnifique. On a pleuré.

L'androgynie

Il y a bien sûr le personnage de Billy dans Ma Loute de Bruno Dumont. Un garçon? Une fille? On ne sait pas vraiment. Sa mère non plus d’ailleurs. La comédienne Raf, a été dénichée pour le rôle sur Facebook. Et puis mention spéciale à Marvin. Le chien d’Adam Driver dans le film de Jim Jarmusch Paterson . Une chienne dans la vraie vie, baptisée Nelly. En lice pour une palme dog… posthume. Le film lui est dédiée. Elle a disparu quinze jours avant le coup d’envoi du festival.

  • La B.O. par Patrick Cohen

Et puis on découvrira ce soir l'un des derniers films en compétition. Celui de Sean Penn, The last Face . Son précédent en tant que réalisateur date de 2007, c'était Into the wild , on pouvait y entendre celui :

Extrait : "No celling" d'Eddie Vedde, du groupe Pearl Jam

L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.