Un documentaire à voir sur France 5 dévoile des enregistrements inédits, jamais diffusés, des négociations entre la France et l'Allemagne en juin 1940, à Rethondes. Les discussions retranscrites par écrit étaient connues, mais ces archives sonores donnent l'impression d'entrer dans l'Histoire.

[ Mise à jour du 04/02/19 : des documents inédits, vraiment? Des extraits des discussions de Rethondes avaient déjà été diffusées en 1990 sur France Inter. La copie du maréchal Pétain, néanmoins, a bien été retrouvée récemment. [J'y consacre une nouvelle chronique disponible ici. ]](https://www.franceinter.fr/emissions/capture-d-ecrans/capture-d-ecrans-04-fevrier-2019)

En juin 1940, la France du maréchal Pétain se déclare vaincue : elle signe avec l'Allemagne un armistice humiliant, qui marque le début de la collaboration avec le régime nazi. C'est un épisode qu'on a appris à l'école. Mais ce que je vous propose, avec le documentaire diffusé sur France 5 le 3 mars, c'est d'assister aux négociations entre les Allemands et les Français. De vous assoir à la table des discussions, dans le wagon de Rethondes, près de Compiègne. Et ce grâce à des enregistrements sonores inédits, qui n'ont jamais été diffusés

Micros cachés

Ces enregistrements sont accompagnés, à l'écran, par des photos d'archives et quelques scènes tournées avec des comédiens en costume d'époque (des images de reconstitution qui sont utilisées avec subtilité et parcimonie, et c'est tant mieux). Le tout est enrichi par explications d'historiens. On suit, heure par heure, les discussions qui vont aboutir à la signature. Ce sont les Allemands qui ont tout enregistré, sur ordre de Hitler et sans prévenir les Français. Ils avaient dissimulé des micros autour de la table. Les techniciens de l'armée allemande étaient installés dans un PC technique, caché dans les bois non loin de là. 

Comment se fait-il que ces archives sonores ne soient révélées qu'aujourd'hui? Elles avaient disparu. Après la signature, une copie de l'enregistrement a été donnée au maréchal Pétain. Des disques de 78 tours rangés dans une grosse boite métallique. La boite s'est retrouvée à Vichy. Et en 1944, quand le maréchal quitte la France après le débarquement des Alliés et qu'il va se réfugier en Allemagne, la boite est confiée à un ambassadeur, qui l'a gardée... On n'en sait pas plus. Mais elle a refait surface récemment et c'est un collectionneur qui est tombé dessus en Allemagne, lors d'une vente aux enchères. 

Les bruits de pas d'Adolphe Hitler

On n'entend pas la voix de Hitler. Le Führer est présent au tout début de la rencontre, mais il ne parle pas. Les négociations commencent par une déclaration solennelle : un texte écrit par Hitler mais lu par le général Keitel. Puis on entend Hitler quitter la pièce. Ce sont juste des bruits de pas, mais ils sont impressionnants. 

Les discussions de Rethondes avaient été retranscrites par écrit, elles étaient connues, mais entendre le son, c'est autre chose. Il y a le bruit des feuilles, il y a l'émotion dans les voix, les hésitations, les silences. Tout cela témoigne très concrètement du drame dans lequel s'est enfermée la France en 1940. Hitler impose ses conditions. C'est sans doute pour ça que les disques avaient disparu : pour mettre un couvercle sur cette humiliation. Et ces archives prouvent - si besoin était - l'immense pouvoir du son : en écoutant la scène, on a l'impression de la vivre de l'intérieur. On est au cœur de l'Histoire.

"1940, les secrets de l'armistice. Les enregistrements cachés". Documentaire d'Emmanuel Amara, à voir sur France 5 dimanche à 22h35. (C'est d'ailleurs le deuxième épisode, le premier est disponible en replay sur le site de France 5).

  • Légende du visuel principal: Un récit passionnant, qui s'appuie sur des enregistrements sonores jamais dévoilés encore. © Sunset Presse
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.