"Cher corps". Des femmes, face à une caméra, racontent leurs formes, leurs cheveux, leurs complexes... Léa Bordier les filme avec soin et bienveillance. Sa chaîne Youtube souligne les injonctions qui pèsent sur le corps des femmes. A quand l'équivalent pour les hommes ?

La chaine s'appelle "Cher Corps". Comme le début d'une lettre que chacune écrirait à son anatomie, pour lui rappeler les bons et les mauvais souvenirs. Cette chaîne Youtube existe depuis un an, elle propose une cinquantaine d'entretiens avec des femmes, face à la caméra. Des femmes de tous les âges, de toutes les origines, qui parlent de leurs formes, de leurs cheveux, des effets du temps qui passe, du regard des autres, de leurs problèmes de santé... bref de leur rapport à leur corps. Chaque vidéo dure une dizaine de minutes. On ne voit jamais la réalisatrice, Léa Bordier, à l'image mais on l'imagine très douée pour mettre à l'aise ses interlocutrices car la parole de ces femmes est désarmante de sincérité, de liberté et de sourire. 

Beauté, aplomb et puissance

L'épisode le plus récent donne la parole à Kiskeya, une femme noire de 20 ans qui a des propos passionnants sur les injonctions qui pèsent sur le corps des femmes. Elle se souvient très bien du moment, au collège, où elle a décidé de ne plus se lisser les cheveux :

La plupart de mes copines étaient blanches. J'ai réalisé que j'étais tellement loin des standards de beauté que ça ne servait à rien d'essayer de m'y conformer. Donc je me suis dit : autant être la plus originale possible ! Alors j'ai sorti l’afro ! L'amour de soi, pour moi c'est politique. Surtout quand tu corresponds pas aux standards de beauté : tu propages un message. 

Dans cette même vidéo, Kiskeya parle de ses vergetures sur les seins : longtemps, elle a eu honte. Et puis un jour sa petite sœur lui a dit "oh c'est joli, on dirait des griffures de lionne". C'est fou comme un regard d'enfant peut guérir l'âme, dit Kiskeya. C'est fou aussi, ajouterais-je, comme la beauté est une question d'aplomb : car elle les trouve belles, désormais, ces petits traces blanches qu'on aperçoit sur son décolleté. La beauté est une affaire de puissance, d'affirmation de soi et de pouvoir.  Bien sûr que c'est politique !

Marie-Paule et ses souvenirs de gaine

Il peut sembler très politiquement correct, terriblement béni oui-oui, de dire que toutes les femmes sont belles, chacune à sa manière. Mais Léa Bordier, en les filmant si bien, en leur donnant la parole, en fait la démonstration magistrale. Elle se penche surtout avec beaucoup de finesse sur les complexes. Car presque toutes ces femmes racontent un avant et un après : une période de leur vie ou les complexes leur ont bousillé la vie, et comment elles en sont sorties. C'est l'occasion - si besoin était - de constater à quel point les ados peuvent être cruels entre eux : beaucoup de ces femmes racontent les surnoms liés au physique dont on les affublait au collège ou au lycée, les moqueries qui font tellement mal et dont elles se souviennent avec une précision impressionnante, des années après. Mais les complexes ne sont pas réservés aux plus jeunes. La charmante Marie-Paule, 71 ans, se souvient qu'à 40 ans, elle mettait des gaines pour avoir un ventre plat. En y repensant, ça la fait bien rigoler. Là encore, des idées qui pourraient sembler tarte à la crème semble soudain tellement essentielles. Apprendre à s'accepter telle que l'on est, et profiter de l'instant présent : voilà le conseil que donne aujourd'hui Marie-Paule.

Appel à tous les hommes

Mais pourquoi n'y a-t-il que des femmes dans ces vidéos ? C'est insensé ! Comme si les hommes n'avaient pas des choses à dire sur les diktats de la beauté ! C'est ce que répond Léa Bordier à chaque fois qu'on lui pose la question : mais faites-le, n'hésitez pas ! J'espère qu'un auditeur va se lancer dans une chaine Youtube équivalente sur les hommes et leurs corps. Et on lui souhaite le même succès. "Cher Corps" affiche 51.000 abonnés au compteur. 

Légende du visuel principal:
"Cher Corps" : des entretiens avec des femmes de tous les âges, de toutes les origines. Capture d'écran. © Léa Bordier - Youtube
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.