Pour s'adapter aux conditions sanitaires, la 36ème édition de ce rendez-vous incontournable a créé une télévision éphémère. On y verra notamment les recettes secrètes des auteurs et autrices : quels sont les ingrédients d'un bon livre pour enfant ?

C'est une télévision éphémère, dont la grille des programmes est alléchante. Le salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil démarre mercredi 2 décembre et cette 36ème édition, vous l’imaginez, est très particulière. Impossible de réunir dans un même lieu le monde foisonnant des livres pour enfants… mais il était essentiel que le rendez-vous ait lieu. Alors la télé du Salon permet une rencontre, à distance, entre les auteurs et autrices et leur public. Vous la trouverez sur le canal 34 de la TNT ou sur une autre chaine en fonction de votre box (toutes les infos sur le site du salon). 

La recette d'un bon roman

Au programme : des reportages, des critiques de romans, de BD et d’albums. Une émission littéraire, présentée par Cécile Ribault Caillol, journaliste à France Info. Cette émission s’appelle « émulsion » et je pense que sa mission était de me faire bafouiller, toc c’est raté. D’ailleurs, de l’émulsion aux fourneaux, il n’y a qu’un pas : une savoureuse pastille baptisée « en cuisine » donne la parole à des auteurs et des autrices, invités à dévoiler leur recette secrète. 

Caroline Solé, notamment, explique ses ingrédients pour faire un bon roman : des chaussures (parce qu’elle marche beaucoup avant d’écrire), des carnets (parce qu’elle prend des notes tout le temps) et des bulles (parce qu’elle s’isole du monde autour afin d’imaginer ses histoires). Je vous recommande Akita et les grizzlys, de Caroline Solé et Gaya Wisniewski, pour constater que cette recette est très efficace.

En cuisine avec Hervé Tullet

Le problème de la télé, c’est que les enfants restent inactifs devant leur écran. Eh bien non, par forcément ! Je tenais à vous parler aussi d’Hervé Tullet. C’est un auteur illustrateur un peu doux dingue, que les abonnés à Pomme d’Api connaissent bien. Il se livre, toujours dans la cuisine de la télé du salon, à une improvisation artistique : la fabrication d'un totem bariolé.

Ce qui est formidable, avec Hervé Tullet, c'est qu'il a l’air de faire les choses en dilettante, décontracté, avec son look « où est Charli », bonnet rouge et lunettes rondes. Mais le résultat est toujours réjouissant. Il incite les enfants à tenter des choses, à se laisser porter par leur créativité, à découper coller froisser recommencer. Tout finit toujours en expo idéale. De quoi faire s’envoler l’imaginaire. C’est bien l’ambition chaque année du salon de Montreuil. Même par écran interposé.  

Le site du salon de Montreuil. 

Barbatruc du dimanche 06/12 sera consacré au festival et aux deux superstars de la BD : Mortelle Adèle (Mr Tan et Diane Le Feyer) et Les Cahiers d'Esther (Riad Sattouf). 

  • Légende du visuel principal: Hervé Tullet en pleine fabrication d'un totem, pour une expo toujours idéale. © SLPJ Montreuil.
L'équipe