Ce soir, TF1 diffuse "Deuxième étoile", un documentaire consacré à l'épopée des Bleus lors de la dernière Coupe du Monde.

Il faut que je vous le dise avant de commencer cette chronique : j'ai adoré cette équipe de France de football l'été dernier. J'y ai cru bien avant tout le monde, je disais dès le début d'année 2018 qu'on serait champion quand les pisse-froids me rétorquaient, à coup de grands arguments, qu'on serait éliminé en huitième. J'ai vécu cette Coupe du Monde à fond, j'ai chialé plusieurs fois. J'ai crié sur mes proches qui n'aimaient pas le foot et je me suis mis dans des états pas possibles une fois la coupe soulevée.

Mais en voyant que TF1 diffusait une fois de plus un documentaire sur les Bleus en prime et alors qu'ils en avaient déjà diffusé un juste après la victoire, je n'ai pu m'empêcher de penser... Y en a marre, non ? Cette histoire-là on la connait par cœur, on sait qu'il y a eu un déclic après le premier match, quand Deschamps a sermonné les joueurs. On sait que Rami a fait le clown, que Pogba s’est comporté comme un vrai leader et que M’Bappé a été exceptionnel. On a fait le tour de cette histoire !

Mais j'ai quand même vu le doc...

Il dure deux heures et comme prévu, il raconte toute l'épopée des Bleus, match après match, avec des anecdotes qu'on a déjà entendu et des images, sur le terrain et dans les vestiaires, qu'on a déjà vues. Le documentaire ne nous apprend rien et ne révolutionne pas le genre. Et pourtant, et je ne sais pas comment vous l'expliquer, mais il est important. 

Il est important parce qu'il vient six mois après cette victoire et que depuis, on en a vécu des choses...

En France, il y a eu l'affaire Benalla, la démission de Nicolas Hulot, le mouvement des gilets jaunes et un attentat à Strasbourg. Dans vos vies, il y a peut-être eu des drames. Des licenciements, des divorces, des décès.

Et en regardant ce documentaire, en revoyant à nouveau ces images magnifiques, et bien j'ai eu des frissons. La frappe de Pavard, les sprints de M'Bappé, le but de Pogba en finale,... Tous ces moments me replongent six mois en arrière. À une époque qui me paraît si lointaine, où le pays tout entier ne faisait qu'un autour de cette équipe. 

Il faut regarder ce documentaire pour ressentir à nouveau cette ferveur. Alors, oui, bien sûr qu'on connait cette histoire par cœur. Mais qui a dit qu'on ne pouvait pas se la répéter encore et encore ?

Légende du visuel principal:
L'équipe de France de football championne du monde en 2018 © AFP / Kirill Kudryavtsev
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.