Ce soir à 22h45 sur C8, un documentaire suivant la promotion 2017-2018 de Casa 93, une école de stylisme basée à Saint Ouen. Un film qui déconstruit les clichés autour des populations de ces quartiers.

On parle de la Casa 93, une formation gratuite crée en 2017 par une ancienne journaliste mode Nadia Gonzalez, qui avait déjà fondé un institut similaire au Brésil il y a de cela quelques années. 

L’idée est simple : permettre à des jeunes de quartiers défavorisés de se voir former en un an aux métiers de la mode. Le tout sans dépenser le moindre centime là où les autres formations parisiennes coûtent beaucoup d’argent.

On se retrouve à suivre dans ce film Mohamed, Olga, Sandy ou Miguel. Treize jeunes du coin qui ont été choisi en fonction de leurs potentiels et de leurs motivations.

Treize étudiants très différents les uns des autres. Tous assez éloignés du cliché médiatique du jeune venu de 9-3. C’est une jeunesse française qu’on voit rarement qui est mise en avant ici. Une jeunesse plurielle mais pas stéréotypée. Une jeunesse qui s’assume telle qu’elle est en somme et qui a fait du vêtement un marqueur d’identité. 

J’aimerais qu’on s’arrête ensemble sur l’une des étudiantes présentes dans le doc. Elle s’appelle Missbah, elle est d’origine pakistanaise et elle porte le voile. Oui, elle porte le voile.

Et ça nous étonne, nous, de l’autre côté de l’écran. Et ce pour deux raisons : d’abord parce qu’il n’y a pas tant de filles voilées que cela à la télé. On parle d’elles parfois mais on les montre rarement.  Autre raison : parce qu’on ne s’attend pas à ce qu’elle s’intéresse à la mode. C’est peut-être bête mais c’est ainsi. 

Et c’est tout l’intérêt de ce film : déconstruire les clichés autour des populations de ces quartiers.

Autre exemple : la famille de Missbah est contre son choix de carrière. Et pour nous la raison est toute trouvée : père traditionnaliste qui vient entraver son parcours professionnel. Tout faux ! C’est tout simplement sa mère qui redoute le manque de débouchés.

Il faut voir Seine-Saint-Denis Style pour cette aventure collective d’un an. De la constitution de cette promotion si attachante au défilé de fin d’année qu’ils ont préparé tout au long de leur formation. Il faut voir ce film pour ces tranches de vie rassemblées en une classe. Il faut le voir pour ce qu’il dit en creux : que la Seine-Saint-Denis, c’est de la bombe bébé.

► Seine-Saint-Denis Style à 22h45 sur C8

Deux élèves de Casa93 avec leurs créations
Deux élèves de Casa93 avec leurs créations / C8
  • Légende du visuel principal: La collection de fin d'année de Casa93 shootée dans le métro parisien © C8
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.