Pour rajeunir son public, le musée parisien conclut régulièrement des partenariats avec des youtubeurs et youtubeuses. Cela donne, notamment, une vidéo ASMR : pratique répandue sur le web qui consiste à chuchoter dans un micro et à faire des petits bruits relaxants...

Des murmures et des petits bruits agréables : voilà le principe des vidéos ASMR, qui pullulent sur Internet depuis plusieurs années. ASMR signifie "autonomus sensory meridian response", réponse autonome des méridiens sensoriels. Des hommes et des femmes se filment en train de susurrer dans leur micro et récoltent des millions de vues. Les adeptes de l'ASMR affirment que cela les aide à se relaxer, certains parlent même d'un orgasme du cerveau... 

Et comme il y en a des tonnes et des tonnes, des vidéos de ce type, chacun cherche désormais à se démarquer. C'est ainsi que Florian Boullot, un youtubeur qui compte 207.000 abonnés sur sa chaîne "Paris ASMR", a récemment mis en ligne une visite chuchotée du Louvre.

Seul dans le musée

Ce veinard a pu se promener au milieu des tableaux un mardi, jour de fermeture. Et ça donne une vidéo de dix minutes :

Je vais être sincère : au début, j'ai eu envie de me moquer, un peu. Et puis, je me suis laissée embarquer. D'abord parce que ce jeune homme ne fait pas que chuchoter, il zoome sur les tableaux avec gourmandise. L'image et la mise en scène sont très soignées. La sélection des œuvres qu'il montre est assez intéressante. On ne voit ni la Joconde ni le sacre de Napoléon, mais des toiles beaucoup moins connues. Et puisque c'est de l'ASMR, il y a aussi des petits bruits.

Un bruit de dés quand on contemple un tableau du 17ème intitulé "les joueurs de tric trac". La caméra s'attarde sur les mains des joueurs, elle suit les plis d'une étoffe, le mouvement du cornet de dés, et l'effet d'immersion fonctionne à plein. Surtout si on regarde la vidéo avec un casque sur les oreilles, comme recommandé. On passe ensuite à un tableau de Georges de la Tour, "le tricheur à l'as de carreau", et le bruit des cartes nous accompagne. Même chose, on est estomaqué par la puissance de chaque petit détail du tableau. Les bijoux du joueur de cartes. Les pièces posées sur la table. Le regard en biais de la courtisane. 

Quand l'écoute modifie le regard

Proposer la bande son d'une peinture : c'est tout bête, mais ça change tout. On se retrouve à l'intérieur du tableau. C'est fou comme l'écoute modifie le regard ! Et quand on y songe, cette vidéo remplit la même mission qu'une autre, dont on a beaucoup parlé l'année dernière.

Beyoncé et Jay Z avaient privatisé le musée le temps d'un clip, faisant de la Victoire de Samothrace et du Radeau de la méduse des icônes pop. Excellente opération de médiation culturelle, pour le Louvre ! Ici c'est la même chose, dans une moindre mesure. Notre chuchoteur est (un chouïa) moins célèbre que Beyoncé, mais il contribue à élargir le public du musée, à le rajeunir. C'est bien l'ambition des partenariats que le Louvre signe avec des Youtubeurs, depuis trois ans. Jusqu'ici, cela a donné surtout des vidéos de vulgarisation scientifique et historique (toujours validées par les conservateurs du Louvre). Pour l'ASMR, c'est une première. Finalement, ce jeune homme chuchote pour crier à sa génération que le Louvre mérite le détour. ! et

  • Légende du visuel principal: Un musée vide, des bruits de pas, un homme qui chuchotte. © Florian Boullot / YOutube
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.