Depuis la mort de George Floyd il y a plus de 10 jours, les réseaux sociaux sont devenus des caisses de résonance du mouvement anti-raciste. Même sur TikTok, une plateforme où le discours politique a habituellement du mal à se faire une place...

Capture d'écran : https://www.tiktok.com/@tythecrazyguy/video/6833117124643360006
Capture d'écran : https://www.tiktok.com/@tythecrazyguy/video/6833117124643360006

Si vous n'avez jamais été sur Tiktok, il faut savoir que c'est un réseau social qui cartonne chez les ados. 800 millions d'utilisateurs dans le monde dont la moitié ont moins de 25 ans. Un réseau tout en vidéo, quasi systématiquement accompagnés de courts extraits musicaux.

Tiktok, c'est habituellement le temple de la danse. Dorothée Barba vous en parlait justement la semaine dernière quand elle évoquait une musique islandaise devenue virale sur le réseau grâce à une chorégraphie loufoque.

On y retrouve aussi des petits sketchs ou encore des défis en tout genre. Donc, on est assez loin d'un espace adapté à des discours militants... Surtout quand on sait que c'est un réseau social chinois.

Sauf que voilà, ces derniers jours, tout a changé. Des milliers de jeunes ont décidé de s'emparer des codes et de la culture de TikTok pour dénoncer dans de courtes vidéos le racisme et les violences policières.

L'un de ces clips m'a profondément marqué. Il a été réalisé par un jeune garçon très créatif se faisant appeler TyTheCrazyGuy et qui a utilisé pour l'occasion un procédé très courant sur TikTok : on coupe l'écran en deux pour faire vivre deux histoires fictives en parallèle.

Dans cette vidéo, on peut le voir lui, à gauche. Lui, c'est un ado blanc. Et à droite, on voit  un jeune homme noir. Les deux vont au départ vivre la même mésaventure : un soir, une alarme se fait entendre. C'est la police. À gauche, le gamin blanc n'est pas inquiété mais à droite, l'autre gamin subit un contrôle musclé. Il ne peut plus respirer, il crie à l'aide. 

Rien à faire, il meurt. Pendant qu'à la gauche de l'écran, le jeune Blanc continue de vivre sa vie. Diplôme, premier job, mariage, enfant,... 

La vidéo fait un carton, près d'un million de vues. 

Et ce n'est pas la seule vidéo de ce type à être virale sur TikTok en ce moment...

Selon la direction du réseau social, les vidéos postés sur le hashtag #BlackLivesMatter, slogan du mouvement anti-raciste aux Etats-Unis, ont récolté près de 2 milliards de vue.

Je me suis baladé sur ce hashtag, on y voit des courtes vidéos d'ados du monde entier. Des Noirs, des Blancs, des Asiatiques, se filmant le poing levé tout en bougeant la tête aux rythmes de la musique du rappeur Macklemore.

Je me permets de traduire ses rimes : "Je risque de ne plus être le même. Mais c'est sans importance. Pas de liberté avant que nous soyons égaux. Bien sûr que je milite pour !"

Je vous invite vraiment à vous perdre sur TikTok en ce moment. Vous y verrez la jeunesse du monde entier déployant toute sa créativité pour faire entendre sa voix.  

Un nouveau moyen de s'engager et de défendre ses idées.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.