Chaque dimanche à 20h50, France 5 diffuse un documentaire consacré à un sujet de consommation : la bière, le quinoa, le pain, etc. Des reportages souvent très bien fichus et éclairants, mais dont le charme réside surtout dans les titres. C'est le royaume des jeux de mots.

Ne ratez pas le documentaire diffusé ce dimanche soir sur France 5. Pour tout vous dire, je suis un peu émue, parce que cela fait longtemps que je voulais pour parler de cette émission, qui s'appelle « le doc du dimanche ». Ce sont des documentaires consacrés à la consommation, souvent assez bien fichus, pédagogiques sans être barbants, qui éclairent sur les bonnes habitudes à prendre pour manger sain, et dévoilent les coulisses plus ou moins ragoutantes de l'industrie agro-alimentaire. Mais le charme des dimanches soir de France 5, ce sont les titres des documentaires. Jugez plutôt : « La sardine en boîte, une filière bien huilée ». « Sandwich, bienvenue au club ». « La bière se fait mousser ». « La frite casse la baraque ». « Saucisson, gare aux cochonneries ».

C'est le royaume des jeux de mots en carton ! Je ne boude pas mon plaisir, chaque semaine, en recevant le programme télé : je file directement à la page du dimanche pour découvrir leur nouvelle trouvaille. « Eau gazeuse, un business qui pétille ». « Comment les chips nous font craquer ». « Chocolat chaud, ras le bol ». « Les pâtes à tartiner étalent leur secrets ». « Quinoa, prenez-en de la graine ».

Je vous propose un jeu ! Je vous donne le thème d'un reportage déjà diffusé dans cette case, et vous en trouvez le titre. C’est parti. Un sujet sur l'encens et les bougies parfumées, qui peuvent être nocifs pour la santé, ça donne? « A consumer avec modération » !

Une enquête sur l'ail ? « Ail love you »

Un documentaire sur l'avenir de la baguette ? « Le pain est-il dans le pétrin ? »

Et puis parfois, même moi, je me dis qu'ils vont trop loin. Par exemple quand il s’agit d’évoquer le succès grandissant d’un fruit exotique : « Le boum de la grenade ».

Ne soyez pas inquiète, ce bel élan va se poursuivre !

La semaine prochaine, vous ne raterez pas « le piment ne manque pas de piquant » et dimanche d'après, le 20 octobre, un sujet sur le maïs intitulé « pour le meilleur et pour l'épi ». 

J'arrête là mon inventaire. Mais mon esprit s'égare. Peut-être y a-t-il quelqu'un dont c'est le métier? Quelqu'un (ce serait encore plus beau) qui accepte ou refuse les idées de reportages en fonction de leur titre ! Bon, elle est très bien ton enquête sur le tapioca, mais il faut un titre qui claque, sinon c'est poubelle. Au tapis le tapioca : ça y est, on le tient ! (Celui-ci est désastreux, mais il est de moi, je précise). 

Veuillez m'excuser, j'étais censée vous recommander une émission. Ce dimanche 6 octobre, sur France 5, un documentaire est consacré à un produit italien très apprécié des Français. Un produit dont 60.000 tonnes sont vendues chaque année dans l'hexagone. C'est le ravioli. Enquête très éclairante, signée Valentine Amado, qui nous conduit dans les cantines scolaires et dans les cuisines des grands chefs étoilés. 

Vous découvrirez que les raviolis vendus au rayon frais, beaucoup plus chers que ceux en conserve, ne sont pas forcément de meilleure qualité. Vous découvrirez qu'on trouve parfois du porc dans des raviolis prétendument 100% bœuf. De quoi vous méfier de certains produits, de certaines marques. Et ce documentaire est intitulé........ « la farce cachée des raviolis ». Celui-ci mérite la médaille d'or. 

  • Légende du visuel principal: En conserve ou au rayon frais, 60.000 tonnes de raviolis sont consommées chaque année en France. © AFP / Martin Bertrand / Hans Lucas
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.