Regardons des types couper du bois à la tronçonneuse ou à la hache pour obtenir une meilleure note que les autres ! Et pourquoi pas ? Les mondiaux de bucheronnage, en Suède, sont diffusés sur la chaîne l’Équipe.

A la hache, à la scie ou à la tronçonneuse, on vient de loin pour couper du bois en Suède.
A la hache, à la scie ou à la tronçonneuse, on vient de loin pour couper du bois en Suède. © Stihl Timpersports / la chaine l'Equipe

En ce jour de mobilisation massive contre la réforme des retraites, j’aimerais rappeler que la violence ne résout rien. Pour exprimer sa colère, la manifestation est recommandée, ça oui ! Mais il peut s’avérer utile de trouver aussi une manière de canaliser sa rage, par exemple en regardant du sport à la télé. Alors voilà ce que je vous propose : regardez du bucheronnage sportif.

Qu’est-ce que c’est que ce truc ?

C’est sport très populaire en Nouvelle-Zélande, notamment. Assez méconnu encore en France, il faut bien le reconnaitre. On s’y affronte à la hache, à la scie, ou à la tronçonneuse. Mais attention, ce n’est pas un sport de combat : il s’agit de couper du bois. La chaîne l’Équipe diffuse ce dimanche les championnats du monde Rookies de bucheronnage, qui ont eu lieu en Suède en mai. Pas très récent, donc, mais bon, disons poliment que ce n’est pas un sport qui exige le direct ! Les Rookies, ce sont les jeunes bucherons. Alexandre Meurisse, vice-champion de France de bucheronnage, commente la compétition avec Florian Gazan et Fred Lecanu.

Le tronc d’arbre est à l’horizontale et il faut découper des rondelles d’abord de haut en bas puis de pas en haut. C’est compliqué, de bas en haut, parce qu’on ne voit pas la lame ! Les rondelles, qu’on appelle des cookies, doivent mesurer dix centimètres d’épaisseur maximum : avec une tronçonneuse, autant vous dire que c’est aussi compliqué que de faire un gaspacho. C’est un sport très physique, mais qui exige aussi de la précision et de la dextérité. Chaque bucheron se voit attribuer une note par un jury, comme au patinage artistique. 

Je crois pouvoir dire avec certitude que le bucheronnage sportif est beaucoup plus palpitant que le sport avec les deux ampoules. Mais vous seriez déçus si je n’étais pas un peu rabat-joie, aussi ai-je deux réserves à formuler. La première : n'est-il pas un peu absurde d’abattre des arbres pour couper des rondelles à la tronçonneuse, juste pour le plaisir du sport ? La planète a-t-elle vraiment besoin de ça ? Je me suis renseignée, le bois (surtout du peuplier) est ensuite recyclé en palettes ou en granules. Ouf !

Organisé par une marque de tronçonneuse !

Ma deuxième remarque rabat-joie concerne le nom officiel de cette compétition : « Stihl Timbersport ». Timbersport, ça veut dire bucheronnage sportif. Et Stihl, c’est une marque de tronçonneuse. Me voilà obligée de citer d’autres marques, pour ne pas faire de publicité gratos : Bosch, Dremel, Silex. Franchement, inventer un sport juste pour montrer son logo, son nom et ses produits à la télé, c’est pas un peu gros ? Mais si on y réfléchit, le sport à la télé, ce n’est que de l’affichage de sponsors. On tolère bien les interviews de footballeurs filmées devant un mur de marques et les stades rebaptisés au nom d’une assurance obsèques ! Et puis j’ai appris récemment que les compétitions de cyclisme étaient, historiquement, une invention de la presse et de l’industrie des bicyclettes, histoire de vendre des biclous et des journaux. Alors franchement, il n’y a pas de raison d’ostraciser le bucheronnage sportif. Longue vie à ce sport qui envoie du bois.

Les championnats du monde de bucheronnage sportif, dimanche 8 décembre à 21h sur la chaine l’Équipe. 

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.