La série se déroule à l'intérieur d'un jeu vidéo et affole les compteurs sur le web : 100 millions de vues au total et des records de levées de fonds. Noob est une série franchement geek qui se vautre avec délice dans l'autodérision.

Le jeu vidéo fait son entrée à l'Assemblée Nationale. Un groupe d'étude sur le sujet, présidé par le député en marche Denis Masséglia, va être lancé le 6 mars. Excellent prétexte pour plonger dans un univers peuplé de guerriers et de mages... Je vous présente Gaea l'invocatrice, Arthéon le guerrier, le mage Sparadrap ou encore le chevalier Meuhmeuh : quelques uns des personnages de Noob, une web-série qui fait un carton impressionnant sur le web depuis dix ans. Bienvenue chez les mordus de jeu vidéo ! 

Dans l'univers des gamers, un Noob est un bleu, un novice, un petit nouveau inexpérimenté. La pire insulte, en somme ! Et c'est le nom qu'a choisi, en 2008, un passionné de jeux en ligne pour cette série 100% geek. 

A l'intérieur d'un jeu vidéo

Noob se passe à l'intérieur d'un jeu vidéo en ligne. Les comédiens en costume (de mage, de guerrier ou de chevaliers, donc) incarnent des personnages du jeu, mais les dialogues sont ceux des joueurs en train de diriger leur avatar, derrière leur écran. Visuellement, on se croirait un peu dans un des dessins animés que diffusait le club Dorothée dans les années 90.  

Le jeu des acteurs et les dialogues ne font pas très pros, mais c'est sans doute ça qui plait : cette série truffée de références ne se prend pas au sérieux, elle aurait même plutôt tendance à se vautrer avec délice dans l'autodérision. Résultat, Noob est un succès inégalé sur le web : 100 millions de vues au total. Les acteurs de la série sont devenus des stars que s'arrachent les festivals de jeu vidéo dans le monde entier. 

Très impressionnant pour un projet mené par une bande de potes : c'est Fabien Fournier, un Toulonnais, qui écrit le scénario et les dialogues. Il se charge aussi de la réalisation et du montage. Et les comédiens sont sa femme et ses copains. La série a été déclinée au fil des années en romans, en BD et en produits dérivés et s'est forgée une très solide communauté de fans. 

Records de crowdfunding

Encore plus spectaculaires que le nombre de vues sur Internet : les chiffres du financement participatif. En 2013, l'équipe de Noob lance un crowdfunding pour réaliser un long métrage : elle récolte  680.000 euros. Record européen de somme récoltée via le financement participatif ! En novembre dernier, encore plus fort. Fabien Fournier et ses camarades se lancent dans une levée de fonds pour créer, cette fois, un jeu vidéo (car c'est ironique : l'univers Noob n'existait pas en jeu vidéo). Ils avaient besoin de 90.000 euros : ils les ont obtenus en quatre heures. En à peine deux mois, ils récoltent 1,2 millions d'euros. C'est le plus gros montant récolté par crowdfunding en France, toutes plateformes confondues, en 2017. 

Noob, c'est l'histoire de quelques amateurs qui s'envolent vers les sommets sans jamais perdre leur sens de l'autodérision. C'est aussi une enième preuve que le jeu vidéo est un marché qui pèse très lourd : 4,3 milliards d'euros de recettes en 2017 en France, selon les chiffres publiés récemment par les professionnels. Et si le groupe d'étude sur les jeux vidéos à l'Assemblée Nationale était la preuve qu'on commence à prendre au sérieux cette industrie culturelle?

Le site de Noob.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.