A la télé ce soir : le troisième numéro du docu-réalité de M6, "Le Sens de l'Effort". Le programme donne envie à Redwane Telha de casser sa télé… Il explique ici pourquoi.

Il y a, à la télévision, des programmes formidables. Des programmes qui te touchent au plus profond de ton être. Qui te saisissent, qui ne te quittent plus. Qui te bouleversent, qui te font évoluer, qui te font pleurer ou qui te font rire. C'est au choix. 

Il y a d'excellents films à la télé. Des documentaires importants. De l'info de qualité et des séries qui sont bien meilleures qu'auparavant. Il y a même, si si je vous jure, de bonnes émissions de divertissement. 

Et puis il y a des programmes qui te donnent tout simplement envie  de te lever de ton canapé. D'aller au Castorama du coin, d'y acheter un pied de biche, de rentrer chez toi et de défoncer ta télévision avec. De la faire tomber. De l'écraser. De lui mettre des coups de pied. De lui faire mal. De l'étriper et de lui arracher son circuit électrique avec tes dents. Oui il y a des programmes télé qui te font péter les plombs. Et pour moi, le Sens de l'Effort sur M6 en fait partie.

La promesse de base de  l'émission : vaincre le décrochage scolaire, rien que ça. Pour y parvenir, Marius, un ancien commando marine, croit avoir une bonne idée afin d'aider les dits décrocheurs. Sa solution : l'organisation d'un stage reprenant dans les grandes lignes l'entraînement militaire. 

Et oui les décrocheurs, fini la Playstation. Marius vous a concocté un programme pour vous faire souffrir. Un entraînement à la dure. C'est ça la vie. Enfin... Selon M6. 

La chaîne est une grande habituée des émissions du genre. Vous ne vous en souvenez peut-être pas mais on avait déjà vu Marius sur M6, il y a trois ans. L'émission s'appelait Garde à vous : 19 garçons soumis aux conditions du service militaire des années 1960. Parfait pour les nostalgiques d'une période où régnait l'ordre et la morale. Bref, parfait pour ceux qui regrettent la France d'avant 1968. 

Et ça fait des années que M6 leur concocte des programmes sur mesure. Avant Le Sens de l'Effort et Garde à Vous, il y avait... Le Pensionnat de Chavagnes. Une télé-réalité où 24 collégiens étaient confrontés à la sévérité d'une école des années 1950. Toujours la même envie de recadrer nos jeunes feignasses.

Et c'est ça qui me donne envie de casser ma télé. C'est sans doute mon côté sale gosse mais moi, je ne regrette pas cette époque. Je ne regrette pas le service militaire et je suis persuadé que l'encadrement militaire n'est pas une solution miracle au décrochage scolaire.

J'aurais aimé que pour une fois, M6 montre à ses téléspectateurs que le salut ne passe pas forcément par l'ordre. J'aurais aimé qu'elle leur montre d'autres solutions. D'autres initiatives. 

J'aurais aimé qu'elle leur parle de Dylan Robert, 19 ans, décrocheur en son temps, qui a remporté il y a dix jours le César du meilleur espoir masculin. 

Mais M6 a préféré les armes à l'art. Alors ce soir, allez au cinéma, lisez un livre, faites ce que vous voulez mais éteignez votre télé. Ça vous évitera de la casser.

  • Légende du visuel principal: M6 propose ce soir "Le Sens de l'Effort" (image d'illustration) © Maxppp
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.