Une ville romaine figée dans le temps après une éruption volcanique. Nombreux sont ceux qui veulent voir à Pompéi le modèle d'une cité antique et de sa vie quotidienne. Mais le travail de l'historien est de déconstruire les images idéalisées. Patrick Boucheron le fait avec brio et malice sur Arte.

Son dernier livre, « Histoire mondiale de la France » est un carton sans précédent : 110.000 exemplaires vendus. Patrick Boucheron fait de la télé, désormais. Et le résultat est aussi exigeant que ludique. Cet historien a un don pour vous embarquer dans son récit sans jamais renoncer à la complexité. 

Chahuter la frise chronologique

« Quand l’histoire fait dates » est une série de documentaires diffusés sur Arte le samedi à 16h30. Franchement, a-t-on envie de regarder un docu historique, même passionnant, le samedi après-midi? Non, alors vive le replay ! Chaque épisode est consacré à une date. Et tout le mérite de ces petits films de 25 minutes, c’est de chahuter la frise chronologique de nos cours d’histoire, de révéler des choses surprenantes sur des événements qu’on croyait connaitre.

Prenez Pompéi : l’épisode qui sera diffusé demain. Je savais que cette ville romaine avait été figée dans le temps par une éruption du Vésuve. Mais je ne savais pas que quand les vestiges de Pompéi ont été découverts et que les fouilles ont commencé, au 18ème siècle, une version idéalisée de cette cité antique a vu le jour. Cette ville nous fascine : cette fascination a aussi une histoire. 

Et c'est là que ce documentaire est passionnant. Avec un grand talent oratoire, Patrick Boucheron nous raconte aussi bien la date que la façon dont cette date s’est construite. Il s’intéresse autant à ce qui a eu lieu (la ville ensevelie, en l'espace de 36 heures, sous la pierre et la cendre) qu’à l’édification de la mémoire (comment et pourquoi a-t-on fait de cette ville un symbole de l’Antiquité ?)

Il y a un roman historique qui a contribué à la fabrication de cet imaginaire collectif : « les derniers jours de Pompéi ». Roman qui fut adapté au cinéma et décrit une ville idéalisée où les habitants coulent des jours heureux.

Ceux qui viennent à Pompéi - les touristes comme les historiens - le font pour essayer de comprendre comment vit une cité romaine. Mais Pompéi était-elle romaine? Pas tout à fait. Est-elle emblématique du monde romain? Pas tout à fait. 

Et Boucheron de nous expliquer que Pompéi n'était pas une ville prospère, beaucoup moins que les cités voisines en tout cas. Que ses habitants ne parlaient pas latin : c'était un peuple de montagnards venus des Abruzzes. Pompéi était romanisée depuis peu quand survint l’éruption. Pas vraiment romaine, donc. Voilà comment le contexte politique permet de s’éloigner de l'image de carte postale et de restituer « l’épaisseur du temps ». Ajoutons qu'au moment de la catastrophe, Pompéi se remettait tout juste d’un très violent séisme : c'était une ville en crise, qui avait du mal à se reconstruire. Pas du tout la cité tranquille aux mœurs décadentes qu'on décrit volontiers. 

Les doutes de l'historien

Mais au fait, cette éruption du Vésuve, quand a-t-elle eu lieu ? Il y a un doute sur la date précise. 24 août ou 24 octobre 79 ? Pour les livres d'histoire, c'est le 24 août. Mais les indices archéologiques penchent plutôt pour le mois d’octobre : des vêtements chauds ont été retrouvés sur les corps, et les jarres sont remplies du vin des vendanges. Une sombre histoire de coquille dans une lettre de Pline le Jeune explique cette confusion des dates. 

Ce que Patrick Boucheron parvient à montrer dans ce documentaire, et dans tous les épisodes de cette remarquable série, c'est le travail de l'historien : il donne à voir la méthode. Lorant Deutsch ou Stéphane Bern le font peu, sur des sujets similaires. Il montre que l'Histoire ne tombe pas du ciel, qu'elle ne se raconte pas comme un conte pour enfants mais qu'elle est forgée par des historiens, avec leurs fragilités. Boucheron rappelle que le doute fait partie du travail de l'historien. Et moi, je suis comme Anne Sylvestre : j’aime les gens qui doutent, les gens qui trop écoutent leur cœur se balancer. 

La destruction de Pompéi : nouvel épisode de la série "quand l'histoire fait date" : samedi à 16h30 sur Arte (suivi d'un épisode sur Hiroshima). Et en replay sur le site d'Arte.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.