Entre les chefs du jury et ceux qui sont invités, la saison 10 de Top Chef cumule 100 étoiles. L'émission de M6 accueille notamment Alain Ducasse, le chef le plus étoilé au monde. Preuve qu'elle a réussi un double pari : être apprécié par le grand public et respecté par le milieu gastronomique.

Dix ans ! Cela fait dix ans qu'on a pris l'habitude de ne pas entendre "je fais cuire des patates" mais "je travaille la pomme de terre". Dix ans qu'on ne dit pas "il est bizarre ton poireau vinaigrette" mais "il y a beaucoup d'audace dans ta revisite de ce grand classique". Top Chef attaque sa dixième saison ce mercredi 6 février. M6 a mis les petits plats dans les grands pour l'occasion, avec une impressionnante constellation d'étoiles : entre les chefs du jury et les chefs invités, la chaîne a compté 100 étoiles au guide Michelin sur toute la saison

Ducasse, la consécration

Et l'événement cette année, c'est la participation d'Alain Ducasse. Ducasse, c'est la classe ! Le chef en activité le plus étoilé au monde n'avait jamais participé à une émission culinaire en France : c'est une consécration pour Top Chef. Cela prouve surtout que l'émission a réussi un double pari : être apprécié par les téléspectateurs et respecté dans le milieu gastronomique. Et ça n'était pas du tout évident il y a dix ans. D'ailleurs, a l'époque où l'émission est née sur M6, elle était en concurrence avec Masterchef, sur TF1 : un concours qui voyait s'affronter des cuisiniers amateurs. Aujourd'hui, Masterchef n'existe plus. Et Top Chef, compétition entre professionnels, est toujours là. Avec deux maitres mots, répétés en boucle : l'exigence et l'excellence. 

Chaque année, on nous explique que le niveau monte, que les candidats sont encore meilleurs que l'année d'avant : cette saison 10 n'échappe pas à la règle. Avec des profils très variés : il y a par exemple le chef privé de l'ambassadeur de Belgique au Japon (qui va tenter de "japoniser" l'œuf mimosa), et pas mal de candidats qui regardent Top Chef depuis qu'ils sont enfants : c'est une conséquence du grand âge de l'émission ! 

La mécanique Top Chef

Tous ont un esprit de compétition sacrément aiguisé. Et ce qui fait le sel de cette émission, c'est que l'affrontement se fait à deux niveaux : les candidats entre eux, bien sûr, mais aussi les quatre membres du jury, qui composent chacun leur brigade : Hélène Darroze, Philippe Etchebest, Michel Sarran et Jean-François Piège (qui lui aussi a une brigade cette année, c'est nouveau). Dans l'épisode de ce soir, ils se battent pour obtenir les meilleurs candidats. 

Voilà qui rappelle un peu l'école, quand on composait les équipes pour jouer à un sport collectif : il y a ceux que les chefs d'équipe s'arrachaient, et ceux dont personne ne voulaient... Là, c'est un peu la même chose ! Voir un grand chef étoilé se battre pour obtenir un cuisinier complètement inconnu dans sa brigade, c'est assez savoureux. Et c'est l'un des secrets de cette mécanique diablement efficace. Top Chef maitrise le suspens aussi bien que les candidats maitrise la cuisson et le résultat est addictif. Et je suis accro, vous l'aurez compris. Même si je regarde aussi pour me moquer des expressions et du vocabulaire Top Chef ! On ne se lasse pas de réinventer, revisiter, sublimer et de partir sur un ingrédient. Moi, pour ma soirée télé, je vais partir sur des pâtes au gruyère, mais sublimées. Quitte à ce que le jury s'écrie : "J'aimerais comprendre le sens de ton assiette".  

► Top Chef, présenté par Stéphane Rotenberg : premier épisode de la saison 10, le 6 février à 21h sur M6. 

  • Légende du visuel principal: Stéphane Rotenberg et le jury de chefs : Michel Sarran, Philippe Etchebest, Hélène Darroze, Jean-François Piège © Stéphane de Bourgies, M6
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.