Plongée dans les méandres de YouTube pour vous faire découvrir des vidéos assez... étonnantes.

Alors on est loin des Norman, Squeezie, Cyprien et autres stars de vos ados. Les YouTubeurs dont on va parler aujourd'hui sont des YouTubeuses. Elles s'appellent MamFlower, Elo Famille, Maman Beauty, MiniMouns et elles ont comme point commun d'être des mères de famille, la plupart du temps mère au foyer ou en congé maternité. 

Sur leurs chaînes YouTube, elles font ce que l'on appelle des "Haul Course". Un concept qui consiste à filmer tout ce qu'elles ont acheté au supermarché. On les voit au milieu de leurs grands sacs plastiques à nous présenter leurs emplettes article après article.

Bon... Ces vidéos durent parfois plus de 20 minutes mais arrivent toutefois à rassembler des centaines de milliers de vues. Alors vous allez me dire : qui sont ces gens qui s'intéressent à ce genre de vidéos ?

Et bien grâce à l'espace commentaires de YouTube, on a une petite idée : il y a par exemple Nadège qui demande sous une vidéo de "Haul Course" ce que l'on pense des lessives premier prix ou encore Christelle qui nous dit qu'elle préfère aller chez Aldi car ils ont des "promos sympas". 

Il y a aussi Jeanne qui se demande pourquoi LoryLin, une autre YouTubeuse, n'achète que de la sous-marque. Bref, toutes ces femmes ont l'air d'être ce que les chaînes de télévision et les annonceurs publicitaires pourraient appeler des personnes responsables des achats. Ce qu'on appelait jadis : les ménagères de moins de 50 ans.

Les fameuses cibles publicitaires choyées par M6 et TF1...

Et là où à la télévision, on fabrique du contenu dont le seul but est de mettre à disposition des marques du "temps de cerveau disponible" pour de la publicité, ces YouTubeuses, elles, créent des programmes qui font directement la promotion de Coca, Haribo ou Findus. Le tout sans être payé par ces marques !

Et pour cause : même si elles font la promotion de certaines enseignes ou de certaines marques, les vidéos Haul Courses ne sont pas des publicités en soi ! Elles remplissent la fonction de la plupart des vidéos que l'on retrouve sur YouTube : elles permettent à ces YouTubeuses de se raconter.

Sauf que pour elles, cela ne passe pas par le récit de certaines expériences de vies ou par la liste des films qu'elles ont vu ou des livres qu'elles ont lu (comme certains YouTubeurs) mais simplement par les courses qu'elles achètent. Elles sont le pur produit d'une société de consommation qui, comme le disait Jacques Delors, privilégie l'avoir au détriment de l'être

VOIR | Family Ross Vlog

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.