Le dessinateur Jul transpose la mythologie grecque de nos jours dans une série animée adaptée de sa BD à succès. Chaque jour sur Arte, trois minutes d'érudition joyeuse.

Ça vous dit, un plan à Troie ? Faire entrer un cheval piégé dans la ville de Troie pour récupérer Hélène qui a été enlevée, c’est une bonne idée, mais encore faut-il trouver une place de stationnement pour garer le cheval ! Voilà résumé l’un des épisodes de50 Nuances de Grecs, la nouvelle série d’animation diffusée sur Arte à 20h50. Chaque épisode dure trois minutes et s’attaque à un héros ou à une histoire de la mythologie grecque. 

C'est la nouvelle facétie de Jul, le dessinateur de BD qui avait déjà revisité la préhistoire avec Silex and the City. Et le principe est le même : il transpose les mythes de l’Antiquité au 21ème siècle. On se demande si Zeus, qui a fait des enfants avec la terre entière, va devoir payer des pensions alimentaires à toutes ses anciennes conquêtes. La drague, ça se passe sur adopteungrec.com. Hercule, quant à lui, voudrait s’inscrire à Acropole Emploi. Et Icare lance une compagnie aérienne low-cost. L'anachronisme fonctionne à plein tube. On retrouve l’Olympe au grand complet, sans oublier celui qui ne sait pas encore qu’il va tuer son père et coucher avec sa mère : Oreste, auditeur fidèle du Jeu des Mille Oboles. 

Et c’est bien Nicolas Stoufflet en personne qui présente le jeu ! Le producteur du Jeu des 1000 € sur France Inter a prêté sa voix. D’ailleurs le casting est digne d’un péplum hollywoodien : on y entend Valérie Lemercier, Philippe Torreton, Cécile de France ou encore Charline Vanhoenacker, qui produit Par Jupiter ! sur France Inter.

Érudition joyeuse

50 Nuances de Grecs, disons le, est très inégal. Tous les épisodes ne sont pas hilarants, mais beaucoup sont très réussis. C'est de l'érudition joyeuse. Et la mythologie est une jolie façon d’ouvrir la boîte de Pandore de l’actualité : on parle de foot, de politique, de migrants ou même de bioéthique : Zeus, qui porte un bébé dans sa cuisse jusqu'à la naissance, offre le premier cas de GPA. Et cela ne plait pas à ceux qui crient, en manif, que la famille normale c’est « un papa, une maman et cinq esclaves ! »

Passions et pulsions

Les spécialistes de la mythologie ne risquent-ils pas de s’étrangler un peu ? Ils auraient tort. Parce que, comme le dit très bien Jul, « la mythologie est une télénovela ». Ces histoires parlent à tout le monde, elles racontent nos passions et nos pulsions, elles dépeignent notre vie quotidienne. Les amours de Zeus questionnent les liens entre sexe et pouvoir (balance ton porc). Le talon d’Achille est bien sûr une métaphore de nos fragilités humaines. Quant à Jason, il nous permet de nous interroger sur nos envies profondes. Vous connaissez l’histoire : Jason part à la recherche de la toison d’or avec les Argonautes mais on comprend assez vite que l'objet de sa quête importait moins que le voyage. Voilà un mythe dont la sagesse est éternelle. Bon, ceci dit, si t’as pas une toison d’or à 40 ans, c’est que tu as raté ta vie. 

"50 nuances de Grecs" : tous les soirs (sauf le mardi) à 20h50 sur Arte. Et en replay sur le site d’Arte. 

Légende du visuel principal:
Zeus parviendra-t-il à négocier le paiement de toutes les pensions alimentaires qu'il doit à ses anciennes conquêtes? © Haut et Court TV, Arte
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.