Elles sont courageuses, ambitieuses et soudées. Elles ne demandent pas la permission. Les joueuses du LMRCV sont des "putain de nanas". Une magnifique série documentaire nous plonge dans le quotidien de cette équipe de rugby féminin. A voir gratuitement sur Slash, portail de France Télévision.

Les professionnels de la télé ont le regard tourné vers les Pyrénées : le festival de Luchon a démarré le 5 février. La station thermale se transforme chaque année en capitale du petit écran. Luchon récompense des documentaires et des fictions (séries et téléfims), qu'ils aient été diffusés à la télé ou sur Internet. Et mon coup de cœur, dans la  sélection de cette année, c'est une web-série documentaire. J'espère qu'elle va décrocher un prix et en attendant je  vous invite à aller la regarder, c'est en ligne gratuitement sur  Internet, sur Slash (un site de France Télévision). Une série intitulée « Putain de nanas ».

Immersion dans un club de rugby féminin

C'est ainsi qu'elles s'appellent entre elles : les « putain de nanas ». Elles ont même ces trois mots sur le col de leur maillot. Ce sont les joueuses du LMRCV (Lille Métropole rugby-club villeneuvois), le club de rugby à XV de Villeneuve d'Ascq. Même quand on y connait pas grand chose au rugby (c'est mon cas), on est embarqué, emballé, enchanté par cette équipe.

C'est un peu épuisant de les regarder s'entraîner, courir, faire des pompes et des abdos, des impacts, des placages, sans oublier de « verrouiller les omoplates » avant une mêlée. On suit le quotidien de l'équipe, sans voix off ni commentaire. Les images sont très soignées, le choix de la musique aussi : tout  contribue à rendre ces sportives hyper attachantes. 

Sens du collectif

Cette série documentaire interroge, évidemment, les stéréotypes qui ont la peau dure dans le rugby, mais pas seulement. C’est surtout le sens du collectif de ces « putain de nanas » qui impressionne. Ensemble, elles sont invincibles. Chaque épisode dure dix minutes. On s'intéresse à la place de la douleur dans leur vie, cette douleur qu'elles apprennent à apprivoiser. Tout ce qui concerne le geste technique est passionnant aussi : chaque joueuse répète inlassablement un coup de pied dans le ballon, une passe, un placage. Il y a les tics et les routines qui accompagnent ce geste. Le cérémonial d'avant-match, aussi. Mais surtout, il y a l'épisode 6. Si vous ne regardez qu'un seul épisode, il faut que ce soit le 6, dans lequel on fait la connaissance d'Alice. 

Alice Dallery ne s'est pas relevée après une mauvaise chute lors d'une mêlée. C'était en 2015, un match contre Rennes : elle se réveille tétraplégique après trois jours de coma. Il fallait beaucoup d'imagination pour se dire que peut-être elle pourrait marcher à nouveau un jour. Alice explique que son club, le LMRCV, ne l'a jamais lâchée. Et ses co-équipières ont pris une décision après cet accident, elles qui étaient souvent en tête de classement mais pas premières : cette saison, on gagne le bouclier et toi Alice, tu te mettras debout dessus. Les deux combats acharnés ont été menés en parallèle, avec une détermination impressionnante. A la fin de la saison, les Nordistes battent Montpellier en finale : elles sont championnes de France. Et Alice parvient à se lever, après une longue et très difficile rééducation : elle se met debout sur le bouclier de son équipe. Si vous ne versez pas une larme, c’est que vous avez un cœur en béton...

Les affamées

J'ai été éblouie par cette équipe. Elles sont courageuses, elles sont fortes, elles sont ambitieuses et tellement soudées. Elles ne demandent pas la permission. Mais attention, cette série risque de vous donner envie de regarder un match de rugby. Remarquez, ça tombe bien : l'équipe de France féminine joue dans le tournoi des six nations en ce moment !  Avouez que la vie est bien faite. Les Bleues (qu'on surnomme "les Affamées") ont ratatiné le Pays de  Galles le week-end dernier, 52 à 3. Ce dimanche après-midi, pour leur deuxième match du tournoi, elles affrontent l'Angleterre et c'est diffusé sur France 2.  

« Putain de nanas » : série documentaire de Benjamin Montel et Antonin Boutinard Rouelle, en compétition au festival de Luchon.Tous les épisodes sont disponibles gratuitement sur Slash.

  • Légende du visuel principal: Le cérémonial d'avant match, dans le vestiaire, soude le groupe et mène vers le combat. © Capa Sport / Slash
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.