Le 9 janvier 2015, il avait caché des otages dans la chambre froide de l'Hyper Cacher pour leur sauver la vie. Lassana Bathily est au cœur d'un documentaire poignant, à voir sur France 2.

C'est le portrait d'un héros malgré lui qui s'appelle Lassana Bathily. France 2 lui consacre, ce mardi 7 janvier à 23h10, un documentaire. Deux jours après la tuerie de Charlie Hebdo, souvenez-vous, il y eut la prise d'otage de l'Hyper Casher, porte de Vincennes, à Paris. Lassana Bathily était un employé du magasin. C'est lui qui a caché des clients dans une chambre froide. C'est lui aussi, après avoir réussi à s'enfuir, qui a aidé les policiers à mener l'assaut, en leur donnant des informations précieuses sur la boutique. A tête reposée, cinq ans plus tard, ce documentaire raconte tout ça et surtout la façon dont il l'a vécu. Ce jeune homme de 24 ans, évidemment, n'était pas préparé à une telle surexposition médiatique.

Il y a des gens qui m'ont considéré comme un héros. Mais je suis juste un bon citoyen. 

Citoyen : c'est un mot qu'il emploie beaucoup, Lassana. La caméra le suit, en 2017, dans un bureau de vote : le tout premier bulletin dans l'urne. Son sourire en dit long sur son immense fierté. Lassana Bathily a été naturalisé Français en 2015 : la procédure était déjà engagée, elle fut largement accélérée pour le remercier de sa bravoure. 

Il dit, dans ce documentaire, des choses qu'il n'a pas dites à l'époque, par pudeur et par humilité. Il dit qu'il a perdu un ami très proche dans ces attentats. Et que son petit frère, coïncidence tragique, est mort deux jours après, au Mali. Lassana aurait pu sombrer. Mais il fallait tenir parce qu'il sentait bien qu'on avait tous besoin de lui et du symbole qu'il incarnait : un homme de confession musulmane qui sauve des otages de confession juive pris pour cible par un terroriste islamiste. 

Faiseur d'espoir

Aujourd'hui, il travaille comme employé municipal de la ville de Paris. Mais il est aussi devenu, en quelques sortes, un faiseur d'espoir. Dans les collèges, dans les lycées, devant des associations, en France et à l'étranger,  partout, il se déplace pour raconter son histoire. 

Au détour d'une intervention scolaire, on se pince pour y croire : c'est en rigolant qu'il explique à des étudiants que la police, au début, quand il a réussi à s'échapper de l'Hyper Cacher, l'a pris pour un terroriste. Ce type, décidément, a  décidé de s'intéresser seulement au meilleur du genre humain. 

Vingt-deux kilomètres entre deux villages...

Le documentaire, précisons-le, n'élude pas la polémique : vous savez peut-être que certains anciens otages de l'Hyper Cacher ont mis en doute le rôle de Lassana Bathily dans le sauvetage des otages. Mais le patron du Raid affirme ici clairement que Lassana était "dans le cœur de chauffe du dispositif" pour aboutir à l'assaut. 

Enfin il y a les séquences très émouvantes tournées au Mali. On suit Lassana Bathily dans son village natal, lui qui a immigré en France à l'âge de 15 ans. Et on apprend que son village est à seulement 22 kilomètres de celui... d'Amedy Coulibaly, le terroriste de l'Hyper Cacher. Quand un simple détail géographique donne le vertige.

"Lassana Bathily, héros malgré lui" : documentaire de Pierre Bourgeois et Pierre-Olivier François, mardi 7 janvier 2020 à 23h10 sur France 2.

  • Légende du visuel principal: Lassana Bathily avait 24 ans au moment de la prise d'otage de l'Hyper Cacher. Peu après, il fut naturalisé Français. © Yami / France Télévision
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.