Ce soir, W9 diffuse "De l'autre côté du périph'", une comédie avec Omar Sy et Laurent Laffite en tête d'affiche... Un film sorti en 2012, juste après l'écrasant succès d'Intouchables qui a fait d'Omar Sy l'un des acteurs les plus populaires de notre pays.

Omar Sy et  Laurent Lafitte dans "De l'autre côté du périph'"
Omar Sy et Laurent Lafitte dans "De l'autre côté du périph'" © Romain Carreau / Mandarin Cinéma

Alors, je dois vous avouer que j'ai un gros faible pour "De l'autre côté du périph" qui, sans être la comédie de la décennie, arrive toujours à me faire marrer.

C'est l'histoire d'un flic de banlieue, joué par Omar Sy. Un flic jeune, cool, aux méthodes parfois peu conventionnelles mais dont les actes sont toujours guidées par la droiture et par le sens du devoir.

Ce policier va se retrouver contraint de faire équipe avec un capitaine de la police criminelle de Paris, incarné par Laurent Lafitte. Un flic très procédurier mais qui n'a aucune expérience du terrain. Un Parisien pur jus, bourré de préjugés sur la banlieue et sur ses habitants...

Ce sont deux mondes qui se rencontrent. Deux visions de la police, aussi. Le flic incarné par Omar Sy est biberonné aux fictions américaines. Un flic, pour lui, ça court après les méchants. Ça enquête sur le terrain. Ça ne s'arrête pas de travailler avant d'avoir accompli son devoir.

Celui incarné par Laurent Lafitte adorerait ressembler aux flics des films qu'il regardait gamin mais il est trop carriériste pour s'affranchir des codes et des règles. Il respecte les ordres, même quand ils sont mauvais.

Deux personnages ne se ressemblent en rien mais qui forment un vrai duo complémentaire puisqu'ils ont le même but. Ils se battent tous les deux pour la justice, la vraie, celle qui n'a pas peur de faire tomber les puissants.

C'est bon de voir "De l'autre côté du périph" en ce moment

Depuis quelques jours, on débat beaucoup des violences policières et de la relation entre la police et les jeunes Noirs et Arabes de ce pays.

Vendredi dernier, Omar Sy a même signé une lettre à ce sujet. Il parle de sa propre expérience, de son vécu d'homme Noir qui courait dès qu'il entendait la police. Il nous appelle à nous réveiller et à dénoncer cette situation.

Et quand on y repense, dans cette comédie dans laquelle il a joué il y a quelques années, il incarnait la police dans ce qu'elle a de meilleur. Cultivée, bienveillante, se battant pour la justice. Une police qui ne terrorise pas. Qui est proche des citoyens qu'elle est sensée protéger, qui les côtoie et qui les aime. 

"De l'autre côté du périph" est un film qui fait du bien. Avec ses gags, il nous redonne foi en la justice et au vivre ensemble. Rien que ça ! 

C'est ce soir à 21h sur W9.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.