Dans l'épisode de ce mardi soir, Corinne Masiero fait allusion aussi bien à l'actualité qu'à la carrière de Benjamin Biolay ou celle de Jeanne Balibar, qui lui donnent la réplique. Ces clins d’œil sont l'une des clés du succès phénoménal de la série policière de France 3.

Le capitaine Marleau est de retour ! un nouvel épisode inédit mardi 9 avril sur France 3

Avec sa gouaille et son éternelle chapka vissée sur la tête, Corine Masiero mène l'enquête sur la côte d'Opale, cette fois-ci. Et ce sera sans doute un carton d'audience, comme d'habitude. Presque sept millions de téléspectateurs la semaine dernière. Il est assez intéressant de se demander à quoi tient ce succès phénoménal, sans doute en grande partie au casting. Les vedettes se bousculent pour figurer au générique de cette série réalisée par Josée Dayan. Isabelle Adjani la semaine dernière. Avant elle, il y eut Gérard Depardieu, Pierre Arditi, Nicole Garcia, Yolande Moreau… 

Bonsoir les sans sommeil

Dans l'épisode de ce soir, vous verrez Benjamin Biolay, la chanteuse Camille et Jeanne Balibar. Un casting très France Inter, vous ne trouvez pas ? Mais si je dis ça, c'est sans doute parce que Jeanne Balibar joue le rôle d'une animatrice de radio qui s'adresse aux "sans sommeil". Un hommage à Macha Béranger, bien sûr, même si ça n'est pas dit explicitement. 

Voici sans doute l'une des clés du succès de cette série policière : Capitaine Marleau est truffé de clins d'œil. 

De petites allusions ou des plaisanteries glissées à la volée, l'air de rien. Corinne Masiero fait souvent référence à la carrière des comédiens qui lui donnent la réplique. Par exemple quand elle interroge un jeune homme dans le cadre de son enquête, il lui parle d'une "grande dame brune", elle se met à chanter... Et la "grande dame brune", c'est justement Jeanne Balibar, qui a joué Barbara au cinéma !

L'affaire Benalla et Parcoursup' 

Les clins d'œil de la capitaine de gendarmerie concernent aussi souvent l'actualité. La semaine dernière, quand Isabelle Adjani (qui jouait une prof à l'université) lui disait qu'elle avait peur de retourner à la fac, Marleau répondait sans sourciller : "Pourquoi? À cause de Parcoursup?". Dans l'épisode de ce soir aussi, on trouve une petite pincée d'actu. "Soyez pas si nerveuse, dit-elle à une collègue, on n'est pas dans une audition au Sénat !" Et hop là, l'Affaire Benalla, ni vu ni connu ! Corinne Masiero, qui improvise en partie ses répliques, puise aussi beaucoup dans les paroles de chansons. "J'aurais aimé être informé", lui lance un collègue. Et elle de répondre : "Et moi j'aurais aimé être belle et conne à la fois." De Barbara à Brel, il n'y a qu'un pas… 

Private jokes

Il faudrait s'amuser à compter le nombre de chansons qui sont citées par épisode ! Il est impossible de repérer et de comprendre toutes les allusions et références que Corine Masiero distille à longueur de dialogues. J'en ai sans doute loupé un paquet. Mais c'est très malin, parce que ça crée un sentiment de complicité entre le téléspectateur et le personnage : elle fait des private jokes, comme si elle s'adressait directement à nous. Évidemment, la gouaille de Corinne Masiero, son accent, son franc-parler sont aussi une clé du succès. Voilà un personnage auquel on peut s'identifier. Et puis, quel sens de la formule !

Vous mettez pas Martel en Charles.

Avis aux fans : attention, après l'épisode de ce mardi 9 avril (à 21h sur France 3), le prochain épisode inédit est prévu en octobre 2019. 

  • Légende du visuel principal: Dans ce nouvel épiosde, le capitaine Marleau enquête sur la Côte d'Opale. © Christophe BRACHET / PASSION FILMS / FTV
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.