Cette sémillante Japonaise, auteure d'un best-seller sur le bien-être par le rangement, s'invite chez des Américains pour mettre de l'ordre dans leur intérieur. Une série documentaire qui permet de se rassurer sur son propre désordre domestique : à côté de ces familles, c'est très bien rangé chez moi !

Toute cette semaine, je pioche mes vos bonnes résolutions à la télévision. En voici une nouvelle : en 2019, je range ma chambre ! Et mon salon. Et la chambre des enfants. Le placard de la cuisine et de la salle de bain, ce ne serait pas du luxe non plus. Pour cela, je me tourne vers LA spécialiste mondiale : Marie Kondo. 

Son livre sorti en 2011, "La magie du rangement, s'est vendu à 8 millions d'exemplaires. Marie Kondo est sans doute l'un des coach en développement personnel les plus célèbres du monde. 

Et depuis la semaine dernière, Netflix propose une série de télé-réalité consacrée à cette femme étonnante : ça s'appelle « l’art du rangement avec Marie Kondo ». De quoi ravir tous les nostalgiques de « C’est du propre » ! Une ancienne émission sur M6 où deux dames très maniaques venaient faire le ménage chez les gens.

Art de vivre minimaliste

Là, ce n’est pas du ménage mais du rangement par le vide. Tous les épisodes ont été tournés aux États-Unis. On a évidemment choisi des foyers très encombrés, pour que la comparaison entre l’avant et l’après soit spectaculaire. Marie Kondo débarque chez les gens pour tout remettre en ordre. Chez Rachel et Kevin par exemple, règne un joli foutoir. Et ce n’est pas seulement la faute de leurs enfants, de deux et quatre ans. La coach japonaise commence par visiter la maison et jubile : « I love mess », j’adore le désordre ! 

Je dois être honnête, mon premier réflexe a été de me moquer. Parce que ça dégouline de bons sentiments. Parce que ces Américains disent "oh my god" sans arrêt. Parce que cette coach japonaise ambitionne, je la cite, « procurer de la joie dans le monde grâce au rangement ». Elle est tirée à quatre épingles (brushing impeccable, sourire jusqu'aux oreilles en permanence) et parle aux objets comme s’ils allaient lui répondre. Bref, j'ai bien ri. Mais finalement, j’ai pioché quelques bonnes idées à appliquer chez moi !

Étincelle du bonheur

Pour trier les vêtements, par exemple, il faut commencer par faire une pile. Sortir toutes les fringues, absolument toutes, et faire un tas. C’est pénible, mais indispensable. Parce que le choc qu’on va ressentir en voyant cette accumulation va nous aider à nous séparer du superflu. Ensuite, prendre chaque vêtement entre ses mains et se demander s’il me procure de la joie. Marie Kondo parle d’une « étincelle du bonheur » : un sentiment positif qui nous envahit au contact de certains objets, le signe qu’il faut le garder. 

Le reste, on donne, on vend où on jette. 

Sans oublier de dire "merci" à votre pantalon ou à votre tee-shirt avant de vous en séparer. Je suis pas certaine de trouver cette « étincelle du bonheur » mais je veux bien essayer... Marie Kondo a aussi une technique particulière pour plier les vêtements. C’est compliqué à expliquer parce que c’est très visuel : ça consiste, en gros, à ranger les piles à la verticale. Et ça prend moins de place.

Plaisir sadique

Mais globalement, il n’y a rien de révolutionnaire dans sa méthode. Le plus grand mérite de cette série, en réalité, c'est de montrer qu’aucun foutoir n’est insurmontable. En voyant le bazar chez ces gens, on se dit surtout que tout va bien chez soi, finalement ! C'est un plaisir un peu sadique. 

Quand je me regarde je me désole, quand je me compare je me console. Résultat, je ne suis pas sûre d’avoir envie de tenir cette bonne résolution. 

Promis, je rangerai ma chambre en 2020. 

L’art du rangement avec Marie Kondo : série en huit épisodes de 40 minutes à voir sur Netflix. 

Légende du visuel principal:
Marie Kondo et son immense sourire débarquent chez des Américains avec une interprète japonaise, pour les aider à ranger. © Netflix
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.