Dans ses parodies des vidéos d'info de "Brut", Bertrand Usclat croque avec talent les absurdités contemporaines. Il incarne un référent covid en entreprise, le conseiller en com' de la police, ou un cycliste parisien pétri d'arrogance, pour un résultat souvent hilarant. "Broute" est de retour pour une saison 2.

Voilà comment était formulée, il y a quelques jours, l'annonce solennelle de la saison 2 : 

Broute est un programme comique d'actualité qui s'inspire d'éléments anxiogènes pour en faire de l'humour. Du coup, cette année, ça devrait être très marrant.

Il est vrai que 2020 n'a pas fini de nous décevoir. Broute est une parodie de Brut, des vidéos courtes sur des sujets d'actualité. Les pastilles de Bertrand Usclat sont diffusées sur les réseaux sociaux deux fois par semaine et sur Canal Plus le dimanche, dans "Clique", l'émission de Mouloud Achour. Elles durent deux minutes environ et ont souvent un succès impressionnant : 65 millions de vues au total sur la première saison. 

Les postures à l'épreuve du réel

Le référent Covid d'un épisode récent est un spécimen intéressant de tête à claque. Ou serait-il plutôt la victime d'un système ? Les deux, mon capitaine. C'est justement ce qui intéresse Bertrand Usclat : les têtes à claque et les victimes de l'absurde contemporain. Ce qui le fait marrer, surtout, ce sont les postures qui viennent s'écrabouiller contre le parpaing de la réalité. 

L'une de ses vidéos les plus drôles et les plus grinçantes faisait le portrait d'un patron de start-up très fier de son idée : équiper les SDF d'un terminal de paiement, pour pouvoir faire la manche par carte bleue ! Le cynisme, comme l'enfer, a de jolis pavés. Broute nous a aussi présenté un vendeur de cocaïne bio, un cycliste parisien champion du monde de l'arrogance, un pauvre néonazi victime de racisme anti-blanc, un restaurateur antivegan, un acheteur compulsif du black friday, et j'en passe. Tout le monde en prend pour son grade et l'inspiration vient toujours de l'actualité.

Flairer l'air du temps

Alors, pourquoi est-ce drôle? Elle est désastreuse, cette question. J'ai tout de même passé un coup de fil à Bertrand Usclat, pour lui demander. Il m'a répondu que c'était son physique : il a une tête de petit con. Ou "de militant la République en marche raté". On ne se permettra pas de se prononcer. Il a peut-être un physique qui lui permet de se glisser avec brio dans tous ses rôles. Mais sans doute est-ce surtout lié à son talent d'acteur.

Les années 50 lui vont bien, aussi. L'une des vidéos qui a rencontré le plus de succès est en noir et blanc, on la croirait tout droit sortie des archives de l'INA. Un homme répond à la question : qu'est-ce qu'une femme? Mais c'est qu'il est sympathique, cet affreux bonhomme misogyne ! Bertrand Usclat parvient toujours à insuffler une dose d'empathie dans ses personnages. Il y a dans ces vidéos un vrai talent pour s'emparer des sujets à engueulade dans les repas de famille. On peut appeler cela l'art de flairer l'air du temps.

"Broute" : à voir dans "Clique", le dimanche à 12h45 en clair, sur Canal Plus, ou sur la page Facebook de Bertrand Usclat.

  • Légende du visuel principal: Il prétend avoir une tête "de militant en marche raté". On est surtout frappé par son talent d'acteur. Bertrand Usclat. © JOEL SAGET / AFP
L'équipe