Sarralbe, petite commune de Moselle, a installé une caméra sur le toit de la mairie pour montrer en temps réel la vie des cigognes qui y ont fait leur nid. Savourez le plaisir d'observer ces magnifiques échassiers sans les déranger. Bientôt les petits cigogneaux !

J'ai succombé à un programme de télé-réalité. Je suis branchée, depuis quelques jours, à une caméra qui montre en temps réel la vie d’un couple, 24 heures sur 24. Ce couple devrait bientôt avoir des bébés. Je ne veux rien rater de la naissance, vous pensez bien ! C’est une webcam installée sur le toit de la mairie de Sarralbe, petite commune de Moselle. Elle est braquée sur un nid de cigognes. Les voilà, mes vedettes de téléréalité : un magnifique couple de cigognes ! Ils ont été baptisés Maurice et Mélodie par les internautes. 

Avec le son, c'est encore mieux

Dominique Klein, ornithologue, habite juste à côté de Sarralbe. C’est un doux dingue passionné de ces oiseaux migrateurs. Il les observe, les prend en photo, les bague, les étudie depuis des années. Et il se réjouit de cette « Télé Cigogne » qui, pour la cinquième année consécutive, rend sa passion contagieuse. Surtout que depuis cette année, il y a le son, en plus de l’image. Idéal pour entendre les échassiers craqueter. 

Et c’est en ce moment que cette « Télé Cigogne » est intéressante. Parce qu’on attend les œufs ! Notre ornithologue estime qu’on verra le premier d’ici la fin de cette semaine. Un mois plus tard, ils vont éclore. Il y a, en général, trois ou quatre cigogneaux par couvée. Il est possible que j’écrase une petite larme quand les bébés apprendront à voler et quitteront le nid, à même pas trois mois. Ils s’élanceront vers l’Afrique, ou vers le sud de la France, ou vers l’Espagne. C’est un voyage par procuration qui nous est offert ! 

Un échassier parapluie

La caméra est placée juste au-dessus du nid. On aperçoit, en arrière-plan, la place de la mairie, la boulangerie, on voit passer quelques voitures, mais ce qui compte, c’est évidemment le premier plan, la vie domestique de ces échassiers blancs et noirs. Elles sont majestueuses, les cigognes. Quelle grâce, quel port de tête ! C’est un bonheur de les voir se gratouiller avec le bec. Figurez-vous qu’elles passent trois ou quatre heures par jour à entretenir leur plumage. 

D’après Dominique Klein, il sera spectaculaire, dans quelques semaines, de voir les parents écarter les ailes pour jouer les parapluies, protéger les cigogneaux de la pluie. Tout en continuant à toujours fabriquer leur nid. Parce que les cigognes ne font jamais le ménage. Pour nettoyer, elles rajoutent une couche. Un peu comme si vous mettiez une nouvelle nappe sur la table tous les jours au lieu de la nettoyer. Résultat, les nids sont costauds. Celui de Maurice et Mélodie, que l’on voit ici, pèse plus de 200 kilos. Voilà tout l’intérêt de ces images : on découvre le comportement d’une espèce, on observe la nature de près sans jamais la déranger. Je ne crois pas qu’on puisse en dire autant de toutes les émissions de télé-réalité...

Le site de la mairie de Sarralbe.

  • Légende du visuel principal: Pas d'éclairage, juste une caméra qui ne les dérange pas le moins du monde. © capture d'écran
L'équipe