Tout commence par un bracelet centenaire retrouvé en Haute Marne. Une institutrice française et une historienne américaine ont enquêté avec acharnement sur Joséphine, infirmière pendant la Grande Guerre. Reportage riche en suspens à voir en replay sur France 2.

C’est l’histoire d’Estelle, Marjorie et Joséphine. Une histoire qui s’étale sur cent ans et sur deux continents. Ce reportage, diffusé dimanche dernier dans "13h15 le dimanche" et disponible en replay, illustre un appétit pour l'Histoire largement répandu en France. Nous sommes à Rimaucourt, un village de Haute Marne. Estelle est une institutrice à la retraite qui a enquêté sur un petit bracelet un peu énigmatique. Une plaque en métal trouvée par un enfant, dans un jardin, il y a quinze ans. Le petit garçon l’avait apportée à sa maitresse, pour lui demander de quoi il s'agissait. Mais Estelle n’en avait aucune idée. Et puis elle a perdu le bracelet et l’histoire aurait pu s’arrêter là. Quinze ans plus tard, elle retombe dessus et décide d'en savoir plus. Sur le bracelet, il y avait un nom - Joséphine Heffernan - et une série énigmatique de lettres et de chiffres. Après des recherches, Estelle comprend que Joséphine était une infirmière de l'armée américaine. 

Hôpital militaire américain

Que faisait-elle à Rimaucourt ? Il  y a cent ans, un hôpital militaire était installé à la sortie du village.  Rimaucourt, non loin des Vosges et des Ardennes, a été choisi pour servir de base arrière à l’armée américaine après son intervention décisive dans la première  guerre mondiale, en 1917. Joséphine était donc là pour soigner les blessés.  Mais Estelle veut en savoir beaucoup plus sur cette héroïne oubliée qui a vécu ici, dans son village. A-t-elle survécu à la guerre ? Et si oui, à quoi a ressemblé sa vie, après ? Qui était Joséphine ? A-t-elle des descendants quelque part, à qui on pourrait apporter ce bracelet ? 

Je n'en dévoilerai pas trop, car cette histoire est riche en suspens. C’est même ce qui rend le reportage tellement savoureux, avec le soin apporté à l’image. Au départ, Estelle ne savait rien sur Joséphine, elle n'avait ni date de naissance ni date de mort. Elle a épluché les archives, a passé des heures sur Internet. Et puis elle a trouvé une bonne fée :  Marjorie, une historienne américaine spécialiste des infirmières, qu’Estelle a rencontrée en France, où elle était de passage pour une conférence. L'historienne a été touchée par cette dame qui s'était prise de passion pour son enquête sur Joséphine, alors elle s'y est mise aussi, elle s'est plongée dans les archives américaines. Et les deux femmes ont travaillé ensemble, en faisant le point régulièrement sur Skype, l'une en Haute Marne, l'autre à Atlanta.

Coup de bol ou clin d’œil du destin

Sachez que l'histoire se termine bien. Ne vous attendez pas pour autant à des révélations fracassantes : on n’apprend rien qui ne bouleverse le cours de l’Histoire. Mais l’acharnement de ces deux femmes, de chaque côté de l’Atlantique, est fascinant. Toutes les deux sont très attachantes. D'ailleurs Joséphine l’est tout autant. Parce que c’était une femme incroyablement libre pour son époque, on le découvre à la fin. Et ça, la journaliste de France 2 ne pouvait pas le deviner en commençant à filmer cette enquête. C’est un sacré coup de bol... ou un joli clin d’œil du destin. Elle s’appelait Joséphine Heffernan : grâce à Estelle et Marjorie, elle a été sauvée de l'oubli.  

Joséphine H : reportage signé Hélène Lam Trong (durée : 45 minutes) à voir en replay sur France 2. 

La vie de Joséphine en photos, c'est ici !

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.