Mennel était de retour à la télévision hier soir. La jeune femme, poussée vers la sortie de The Voice quand ont été exhumés de vieux tweets douteux, était l'invitée de Yann Barthès. Sur TMC, une chaîne du groupe TF1.

Capture écran de The Voice avec Mennel qui chante "Hallelujah" de (Leonard Cohen)
Capture écran de The Voice avec Mennel qui chante "Hallelujah" de (Leonard Cohen) © TF1

Mennel était de retour à la télévision hier. Cette femme de 22 ans, que personne ne connaissait il y a six mois, a quitté The Voice en février. Sur le plateau du télé-crochet de TF1, elle chante Hallelujah, de Léonard Cohen. Sa reprise, en anglais et en arabe, émerveille le jury, qui se retourne et découvre une silhouette frêle, des yeux bleus immenses et un turban. 

Il faut croire que certains, devant leur télé, n'ont pas supporté de voir une femme voilée participer à The Voice. Alors ils ont fouillé dans le passé de Mennel et ont trouvé, sur les réseaux sociaux, des posts pour le moins maladroits. "Les vrais terroristes, c'est le gouvernement", écrivait-elle notamment. Ou encore un message au parfum complotiste après l'attentat de Nice. Mennel s'est excusée pour ces messages postés quand elle n'était pas encore un personnage public. Elle a dit qu'elle aimait son pays, qu'elle condamnait le terrorisme. Rien n'y a fait, la polémique était trop forte. 

Poussée vers la sortie

La jeune femme a donc décidé de se retirer de The Voice. Elle dit en tout cas que c'était son choix. Mais il est clair que ni TF1 ni l'a production ne l'ont retenue : la chaîne a même salué une "décision responsable", avant de couper au montage toutes les prestations que la chanteuse de Besançon avait déjà enregistrées. Cette histoire a entaché toute la septième saison du programme phare de TF1, qui se termine demain avec la finale.

Et hier soir, en effet, Mennel était de retour. Invitée de Quotidien, sur TMC. Elle a d'abord chanté en live, car elle sort un single - une chanson qui s'adresse à ceux qui l'ont soutenue dans cette histoire. Et puis elle a répondu aux question de Yann Barthès, qui était plutôt bienveillant mais voulait, bien sûr, la faire parler de ses fameux tweets. Le plus frappant dans cette séquence, c'est que Mennel est une gosse, confuse et chamboulée par le trac. 

N'oublions pas que Quotidien est diffusé sur TMC, une chaîne du groupe TF1. Bien sûr, l'équipe de Yann Barthès choisit sans doute librement ses invités, on ne lui impose rien. Mais c'est tout de même assez insolite de l'inviter pour faire un joli coup médiatique alors qu'elle a été poussée vers la sortie de The Voice. 

C’est bien son voile qui a déclenché les recherches sur son passé numérique, ne nous y trompons pas. Le plus ironique, c'est que cette émission, repose sur un principe tout simple (d'aucuns diraient même que c'est affreusement politiquement correct) : ce qui compte, c'est la voix. Les jurés ne voient pas celui ou celle qui chante et se retournent si la voix leur plait. Tout le monde est bienvenu, donc : les gros, les petits, les grands, les beaux, les moches, les blancs, les noirs. Eh bien non, raté. 

Au fait, juste un détail : Mennel ne s'était pas présentée spontanément à The Voice, c'est la production qui est venue la chercher après avoir repéré des vidéos qu'elle postait sur Internet. Des vidéos dans lesquelles elle chantait aussi avec son voile. Cette affaire, si affaire il y a, n'est pas une histoire de chant, mais de danse : c'est le bal des hypocrites. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.