Si les piqûres et la vue du sang vous font tourner de l’œil, passez votre chemin ! Un documentaire britannique pour tout comprendre à ce liquide fascinant et encore mystérieux.

Sang
Sang © Getty / Science Photo Library

Je n’avais jamais entendu parler de Michael Mosley mais je suis désormais fan de ce médecin britannique devenu journaliste scientifique. Grâce à lui, j’ai tout compris aux superpouvoirs du sang. Le sang est un liquide fascinant sur lequel la science a encore beaucoup à découvrir. Voilà un documentaire rigoureux, pédagogique et surtout très incarné : Mosley donne de sa personne, c’est peu de le dire. Devant la caméra, il se soumet à des tests d’efforts, il passe des heures dans un caisson hyperbare pour booster ses globules rouges, il mange toutes sortes de repas gras, salés, sucrés (avec à chaque fois, évidemment, une prise de sang avant et après)… et il fait aussi un peu de cuisine : du boudin noir avec son propre sang ! Il filme évidemment la dégustation...

Assez impressionnant aussi de voir Michael Mosley debout à côté d’une image en 3D représentant en taille réelle son réseau de circulation sanguine, obtenue après des heures passées dans un IRM. On y voit les artères, les veines, les capillaires : au total, cela représente 100.000 kilomètres de tubes, soit plus de deux fois le tour de la Terre. Michael galope de laboratoire en laboratoire pour nous expliquer ce réseau de plomberie vaste et complexe. Il utilise des tubes transparents et de l’encre de couleur (le résultat, visuellement, est de toute beauté) pour montrer comment la courbure complexe des vaisseaux sanguins affecte la façon dont le sang circule, ce que la médecine commence tout juste à comprendre. Notre système circulatoire est un bijou d’ingénierie naturelle.

La séquence la plus passionnante concerne la coagulation du sang, qui est le produit d’une série de réactions chimiques complexes

Michael explique le fonctionnement des plaquettes, avec là encore de très belles images : au microscope, les plaquettes ressemblent à des boules avec des piquants, des piquants qui s’allongent comme de longs doigts pour se coller les uns aux autres quand le sang coagule. Quelle gracieuse chorégraphie !

Michael a aussi testé le vampire lift, vous connaissez ? C’est un procédé pour rajeunir la peau du visage qui consiste à se faire prélever du sang dans une veine du bras, à le traiter pour obtenir un concentré de plaquettes et à l’injecter ensuite dans le visage. Il semble convaincu du résultat, il nous montre des photos de son visage avant et après. Moi, franchement, je n’ai vu aucune différence !

Vous l’avez compris, il y a beaucoup de piqûres, beaucoup de prises de sang dans ce documentaire

Mais promis, vous ne sentirez rien. Et c’est l’occasion de s’extasier sur le miracle de l’évolution.

Les superpouvoirs du sang, ce soir à 20h55 sur Planète +

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.