Les Minguettes d'un côté, un quartier de la banlieue lyonnaise ravagée par le trafic de drogue. De l'autre, Chanteloup les Vignes, petite ville des Yvelines dont on a beaucoup parlé en novembre dernier au moment des émeutes dans la ville. À voir ce soir sur France 2 : "Complément d’enquête" consacré aux deux quartiers.

Les journalistes de France 2 ont pris le pouls de Chanteloup quelques semaines après ces émeutes. Avec un parti pris étonnant : n'interroger que les habitants qui subissent ces violences et non ceux qui la provoquent. On entend que des Chantelouvais qui veulent la paix et qui ne posent aucun problème. 

Aucun émeutier n'est interviewé. On ne comprend rien de leur geste. On ne sait même pas s'il y avait des motivations ou des raisons derrière cette ultra violence. Le groupe de jeunes qui semble être à l'origine de ces émeutes est filmé de loin, comme si l'on avait peur de les approcher.

On se croirait presque dans un documentaire animalier

On se tient à distance comme on se tient à distance des prédateurs. Précisons tout de même que les journalistes ont tenté de les filmer de plus près mais qu'ils ont été accueilli à coup de pétards. 

Dommage. 

On aurait aimé que ces jeunes puissent être confrontées aux questions des journalistes. On aurait aimé qu'ils aient l'opportunité de s'expliquer. En bref, on aurait aimé qu'ils soient un peu plus humanisés.

Surtout que dans ce reportage, on questionne à de nombreuses reprises le rapport des médias aux quartiers populaires. Pour les habitants de Chanteloup, la question médiatique semble centrale lorsque l'on aborde ces émeutes.

Plus que le chapiteau ou les poubelles brûlées, c'est l'image de cette ville qui pâtit le plus de ces violences. C'est la manière dont ses habitants sont représentés dans les médias qui se retrouve bouleversée. C'est la façon, aussi, dont ils se voient à travers ce miroir qu'est la télévision.

Et si le reportage ne s'intéresse pas qu'aux problématiques de la représentation médiatique des quartiers populaires, il a au moins pour mérite de les soulever et même de retourner le miroir. À travers ce reportage, c'est la télévision qui se regarde et qui fait son autocritique. 

► "Complément d'enquête : ma cité va-t-elle encore craquer ?", ce soir à 22h55 sur France 2.

  • Légende du visuel principal: Cité de Chanteloup-les-Vignes © AFP / Juliette PAVY / Hans Lucas
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.