Le magazine judiciaire a été racheté par RMC Story, qui propose pour l'instant des rediffusions le dimanche soir, avant des inédits en septembre. Mais pendant quelques semaines, France 2 diffuse encore des inédits le lundi soir. Pas simple de s'y retrouver !

Les fans de cette émission étaient en manque, la voilà qui revient au moment de fêter ses vingt ans, mais dans un contexte très particulier. France 2 a en effet décidé de se séparer de "Faites entrer l'accusé" et c'est RMC Story qui l'a rachetée. Sauf qu'il restait des épisodes inédits en stock. Résultat, pendant quelques semaines, ce sera double dose : des inédits le lundi soir sur France 2 (en deuxième partie de soirée) et sur RMC Story, le dimanche soir, des rediffusions (qui ont démarré hier). A partir de septembre, des inédits seront proposés par RMC Story : les tournages commencent tout juste. 

Dans l'émission de ce lundi 13 janvier, Marie-Sophie Tellier s'est plongée dans l'affaire Alain Berruet. Un homme dont le fils est mort dans un accident de voiture en 2011 et qui, quelques mois plus tard, a tué la jeune femme qu'il considérait responsable de cet accident : elle avait éconduit le jeune homme, qui a noyé son chagrin dans l'alcool avant de prendre le volant. Alain Berruet, convaincu que son fils est mort à cause d'elle, est allé la tuer chez elle, dans son lit. 

Quels changements ?

Dominique Rizet, journaliste emblématique de "faites entrer l'accusé", sera toujours là dans la nouvelle version, sur RMC Story. Mais je peux vous révéler ce matin que l'émission ne sera plus présentée par Frédérique Lantieri après avoir quitté France 2. Ce ne sera pas non plus Christophe Hondelatte, que Lantieri a remplacé depuis neuf ans. Alors qui? Mystère. Moi, je verrais bien Daniel Morin...

Et à part ça ? Rien ne bougera, nous promet-on. Sauf que le budget sera plus bas que sur France Télévision. Comment ne pas craindre que cela ait un effet sur la qualité de cette émission réputée pour sa rigueur? Car les journalistes de "faites entrer l'accusé" passent énormément de temps à éplucher le dossier d’instruction de chaque affaire. Ils examinent toutes les versions des faits. L’ambition, c'est que nous disposions, devant notre télé, de tous les éléments de l'affaire criminelle, comme un juge d'instruction ou un juré d'assise. On appréhende ainsi la difficulté de juger. Dans l'émission de ce soir par exemple, il s'agit de comprendre le poids de la vengeance dans le passage à l'acte.

Comprendre les rouages de la justice

Vous allez peut-être penser que je joue sur les mots, mais ce n'est pas une émission de fait divers, c'est une émission judiciaire. Énorme différence. La meilleure preuve, c'est que "faites entrer l'accusé" s'intéresse uniquement à des affaires déjà jugées, dont toutes les voies de recours ont été épuisées. Les crimes fascinent ou terrifient bien sûr, mais cette émission s'est fixée pour ambition de faire comprendre les rouages de la justice, les enjeux des procès d'assise. A ce titre, on peut se réjouir qu'elle survive sur RMC Story... ou bien se désoler que cette émission d'utilité publique quitte bientôt le service public.

"Faites entrer l'accusé" : Alain Berruet, l'obsession de la vengeance. Lundi 13 janvier sur France 2 à 22h40 (encore sur France 2 et encore avec Frédérique Lantieri pendant quelques semaines).

  • Légende du visuel principal: Frédérique Lantieri, qui a remplacé Christophe Hondelatte en 2011, ne présentera plus l'émission après le basculement sur RMC Story. © France Télévision / 17 Juin Média
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.