Après Alex Lutz, Nicolas Bedos et Zabou Breitman, c'est l'humoriste de France Inter qui joue le rôle du maître de cérémonie des Molières cette année. Une célébration du théâtre dans toute sa diversité, mais pourquoi la diffuser si tard ? Rendez-vous sur France 2 ce lundi à 22h45, en différé.

La télé rend hommage au théâtre, ce lundi soir

La cérémonie des Molières est diffusée sur France 2. On regarde ? Oui, même si la chaîne semble tout faire pour nous en dissuader. Jugez plutôt : la soirée démarre par une fiction intitulée « Brûlez Molière ! » C’est un téléfilm qui raconte comment « le Tartuffe », de Molière, a été accueilli à sa sortie, au XVIIe siècle. Les hauts dignitaires de l’Eglise catholique ont tout fait pour que le Roi interdise cette pièce qui tourne les dévots en ridicule. Une histoire très intéressante, sauf que la façon dont elle est ici racontée est franchement poussive. Les dialogues sonnent faux. Ce téléfilm est largement dispensable.

Vizorek ou le grand écart

Mais on reste éveillés pour la suite, oui : 22h45, la 31e cérémonie des Molières. Le théâtre récompensé dans toute sa diversité, le public et le privé, le boulevard et la Comédie française, les tragédies, les comédies musicales, les humoristes... Et cette année, le maître de cérémonie s’appelle Alex Vizorek. Excellent choix !

Bon, il faut préciser que tout le monde avait refusé, alors ils ont proposé à Vizorek. Je crois savoir qu'il va démarrer la soirée en en faisant l'aveu ! Il succède à Zabou Breitman, Nicolas Bedos et Alex Lutz. Et blague à part, c'est un excellent choix, parce qu'il incarne très bien le grand écart que cette cérémonie assume : Alex fait le pitre sur France Inter ou chez Ardisson, et dans son one-man show il parvient à faire rire en parlant de Ravel, Visconti ou Bergson. Son ambition, ce soir, est de faire marrer aussi bien Eric Ruf, administrateur général de la Comédie Française, que sa mère. Mais je ne sais pas si sa mère est censée bien le prendre !

Canard à l'orange et nuit des rois

Pour ce qui est des favoris, parmi les nominés, on peut citer "le canard à l'orange", comédie de boulevard, actuellement à l'affiche du théâtre de la Michodière, à Paris : sept nominations. Côté théâtre public, c'est une pièce d'Alexandre Dumas mise en scène par Alain Sachs, "Kean", qui arrive en tête avec cinq nominations, juste devant "La Nuit des Rois" de Shakespeare, à la Comédie Française avec Denis Podalydès. Et puis on notera que dans la catégorie humour, seulement des femmes sont nominées : Florence Foresti, Michèle Bernier, Caroline Vigneaux et Blanche Gardin, lauréate l'année dernière.

Je ne sais pas qui sera trop long mais Vizorek aura la lourde tâche d'écourter les discours de remerciement. Oui, parce que c’est comme aux Césars : si le vainqueur dépasse le temps imparti, on lui coupe la chique. La palme en la matière, pour l’instant, revient à Alex Lutz qui avait embauché un gars de trois mètres de haut, environ, qui arrivait sur scène en segway (vous savez, ce machin roulant très bizarre). Cette année, Alex Vizorek promet aussi une innovation, il a trouvé une autre façon originale de couper les remerciements interminables. Hâte de voir ça. Reste que l'horaire de diffusion ne montre pas un soutien massif de la part de France Télévision. Quel dommage de ne pas diffuser la cérémonie en direct, en première partie de soirée ! Voilà, je m'arrête là, je ne voudrais pas que Touchi Toucha me reproche une chronique trop longue.  

La 31ème cérémonie des Molières, lundi 13 mai à 22h45 sur France 2.

  • Légende du visuel principal: L'humoriste de France Inter succède à Zabou Breitman pour animer la grande soirée du théâtre français. © Aucun(e)
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.