Le quotidien de quatre adolescents internés dans une clinique pédopsychiatrique. Cette série à voir gratuitement sur la plateforme France TV Slash est d'une finesse et d'une intelligence rares. Une fiction qui interroge la normalité, entre rires et larmes.

Il se passe décidément des choses importantes sur France TV Slash. Cette plateforme de France Télévision à destination des jeunes a diffusé « Skam France », série à gros succès dont je vous ai parlé il y a quelques mois. Et voici désormais « Mental ». C’est l’histoire de Marvin, 17 ans : il se retrouve, sur décision de justice, dans une clinique pédopsychiatrique. La série démarre quand il arrive dans l’établissement. Il va faire la connaissance de Simon, Estelle et Mélody : les adolescents, les patients, sont les personnages principaux, mais on voit aussi les soignants (et notamment Nicole Ferroni dans le rôle d’une psychologue). Marvin n’est pas exactement ravi d’être là. Il répète qu’il est normal, qu’il n’est pas malade, qu’il n’est pas fou. D’ailleurs, on ne sait pas exactement ce qu’il a fait pour écoper de cette décision judiciaire.

Jamais stigmatisant

Et les autres ? Non plus. On ne connait pas les diagnostics des uns et des autres, au début. Enfin, moi je les connais parce que j’ai dévoré toute la série, mais dans les premiers épisodes, non. Voilà qui est vraiment très habile. On voit bien que ces gamins ont tous plus ou moins besoin d’aide, mais leur maladie n’est pas le seul sujet. Il y a aussi leurs amis, leurs amours, leurs emmerdes. C’est une façon de ne pas stigmatiser les troubles psychiques. Ce parti pris est le résultat d’une longue immersion, de la part des scénaristes, dans l’univers de la psychiatrie. Simon, par exemple : on comprend assez vite que la vie de ce jeune homme à fort tempérament est compliquée quand il ne prend plus son traitement, on pense à la bipolarité. Mais au départ, on s’attache surtout à lui pour ses envolées lyriques et son amour des mots.

Maupassant, Proust, Dali, Van Gogh, Hugo : il étaient tous complètement tarés, tous ! Parce que leur folie, c'était leur génie. C'est pas une maladie, ce qu'on a. C'est un don. 

Le propos n’est pas de diaboliser la psychiatrie, loin de là. Rien ici n’est manichéen, rien n’est simple. « Mental » est une série remarquablement écrite, d’une finesse et d’une intelligence folles. Les comédiens sont formidables. La réalisation et le rythme sont épatants. Je crois avoir épuisé mon stock d’adjectifs, mais ils sont mérités ! Il y a beaucoup d’humour dans la mise en scène, beaucoup de rythme. On rit, on pleure, on se passionne pour les histoires de ces quatre hurluberlus. Un nouvel épisode est mis en ligne chaque vendredi, pour l’instant il y en a quatre disponibles. Et je peux vous dire que les épisodes à venir sont très forts. Je suis encore sous le choc.

Une série d'utilité publique

« Mental » est une fiction qui vient interroger la norme. Et nous rappeler qu’il est un peu absurde de vouloir mettre d’un côté les « malades » et de l’autre les gens « normaux ». On a tous une santé mentale. On se positionne sur un large éventail, et tout cela bouge au cours de la vie. Et puis, comme le résume avec brio l’un des personnages, « l’adolescence, ça pue pour tout le monde » ! Bref, cette série est d’utilité publique. Moi qui n’ai plus 17 ans depuis 20 ans, j’ai été emballée, touchée, bouleversée. Et je retiens une phrase, tragi-comique, prononcée par Simon, quand il essaie de consoler son pote Marvin : « On va tâcher de survivre à cette journée » !

- A voir gratuitement sur la plateforme Slash. Série écrite par Marine Maugrain-Legagneur et Victor Lockwood, réalisée par Slimane-Baptiste Berhoun. Avec Louis Peres, Lauréna Thellier, Alicia Hava, Constantin Vidal, Nicole Ferroni et Riad Gahmi (10 x 20 min). Un nouvel épisode chaque vendredi à 18h depuis le 25/10/19.

- France TV Slash diffuse également une remarquable série documentaire sur la santé mentale, intitulée "Dans ma tête". Anorexie, TOC, bipolarité, etc. : chaque trouble psychique est raconté par un(e) jeune concerné(e), qui dit aussi comment vivre avec.

  • Légende du visuel principal: Constantin Vidal, Lauréna Thellier, Louis Peres et Alicia Hava. © Jean-Philippe Batel, France TV
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.