Un jeu tous les jours à 18h45 et des émissions en prime time régulièrement : Stéphane Plazza ne cesse de renouveler les émissions immobilières sur M6. Pas étonnant que le sujet passionne : les ménages français consacrent en moyenne 26% de leur budget au logement.

Qui aurait parié que l'immobilier serait un sujet inépuisable ? Sur M6, Stéphane Plazza décline le genre à l’infini. « Chasseurs d’appart », tous les jours à 18h45 (à bien distinguer de « Maisons à vendre » et de « Recherche appartement ou maison », deux émissions diffusées le soir en prime time, sans régularité) est un jeu entre agents immobiliers. Le principe est très simple : quelqu’un cherche un appartement ou une maison, on découvre ses envies, son budget, ses critères et deux agents immobiliers sont mis en compétition pour trouver la perle rare.

Comme dans la vraie vie, quoi ! Ah non, dans la vraie vie, ce n’est pas ludique du tout de chercher un logement. Mais on peut mettre deux agences immobilières en compétition, en faisant attention à la commission qu’elles se mettent dans la poche et en prenant garde de ne pas signer de contrat d’exclusivité avec l'une d'entre elles. De tout cela, bizarrement, il n’est pas question dans « chasseur d’appart ». Il faut dire que la paperasse, ça n’est pas très télégénique ! Peut-être suis-je atteinte de phobie administrative, mais je trouve surprenant, de prime abord, que l'immobilier rencontre un tel succès à la télé.

La popularité de Stéphane Plazza est sans doute une explication. Mais si j’étais mauvaise langue, je ferais remarquer que l'animateur ne se fatigue pas des masses, dans « chasseurs d’appart » ! Dans les émissions en "prime", ça oui, il se remonte les manches : il repense la déco, arrache le papier peint du salon, passe un coup de peinture dans la cuisine... histoire de mieux vendre la maison (d’ailleurs, beaucoup de professionnels affirment que ces émissions ont chamboulé le marché de l’immobilier : les acheteurs potentiels sont désormais incapables de se projeter s’il y a quelques travaux à prévoir. Résultat, c’est au vendeur de payer la rénovation avant de vendre : ça c’est un effet Plazza !) Mais rien de tout cela dans « chasseurs d’appart » : ce sont les agents immobiliers qui font tout le bouleau et Stéphane Plazza, qui n'est pas sur place (cette semaine, ça se passe à Rennes), se contente de faire des commentaires. Il déploie son bagou et son humour.

Sous surveillance du CSA

Prudence sur l'humour, néanmoins. Car Plazza est sous surveillance du CSA depuis quelques mois, pour des propos jugés sexistes. L'animateur a promis de faire moins de « blagues potaches ».

J'ai une première hypothèse. Peut-être les membres du CSA sont-ils tous propriétaires de leur logement. Parce que c’est sans doute l’une des raisons pour lesquelles cette émission marche bien. Comme les dossiers "immobilier" dans la presse magazine : la majorité de ceux qui les lisent ne veulent pas se renseigner avant d'acheter mais estimer le prix de ce qu'ils ont déjà. La meilleur preuve, c'est que ces magazines, généralement déclinés ville par ville, se vendent mieux quand les prix de l'immobilier sont à la hausse : les propriétaires veulent compter leurs sous ! 

Regarder chez les gens

Les locataires aussi sont aussi devant leur télé ! Les ménages consacrent en moyenne 26% de leur budget au logement, c'est énorme. La France est l'un des pays où ce taux est le plus élevé : pas étonnant, donc, que l'immobilier nous passionne ! 

Enfin, parmi les mordus de "chasseurs d'appart", il y a ceux qui aiment bien regarder chez les gens. N'ayez pas honte, c'est une pulsion universelle. Lors d'un diner chez des amis, qui n'a jamais ouvert le placard de la salle de bain en allant aux toilettes, juste comme ça pour voir? Cette émission immobilière permet d'assouvir ce voyeurisme de façon inoffensive : et ça, c'est précieux !

"Chasseurs d'appart", tous les jours à 18h45 sur M6. 

Légende du visuel principal:
Chasseurs d’Appart © Julien Knaub / M6
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.