L'émission culinaire de M6 met les petits plats dans les grands ce soir pour son 100ème épisode. Avec notamment un jury de cent MOF : des meilleurs ouvriers de France, reconnaissables à leur col tricolore. De quoi faire trembler les candidats comme des feuilles de blette.

Vous souvenez-vous de Maïté qui assommait une anguille ? Attention, elle a de la concurrence. Ce soir, c’est Ophélie Meunier qui tape sur des ormeaux à grand coup de casserole. L’ormeau est un coquillage délicieux, mais il est très compliqué à travailler, car sa chaire est caoutchouteuse : il faut donc taper dessus pour l’attendrir ! Et que vient faire la journaliste de Zone Interdite dans cette histoire ? Ophélie Meunier joue les petits commis ce soir dans Top Chef, tout comme Marianne James ou David Ginola.

Des commis VIP qui doivent aider les candidats à réaliser leurs plats. Évidemment, ils sont presque tous nuls en cuisine, ce qui ajoute une dose d’humour dans une émission où la pression est très forte. Et les six cuisiniers encore en lice n’ont pas choisi leur commis, mais doivent faire avec ! Idée intéressante qui permet d’insister avec humour sur quelque chose qui est important en cuisine : la transmission, la pédagogie. La patience est une qualité essentielle pour être un bon chef, même quand votre commis confond le persil et la coriandre ! 

"Du col, du col, du col ! "

Quoi d'autre pour la 100ème? Un jury de prestige. Évidemment, M6 en fait des tonnes, à grands renforts de musique et de montage à suspens, mais il y a en effet de quoi impressionner les candidats. Dans les grandes écuries de Chantilly, on leur annonce qu’ils vont être évalués par cent MOF, des meilleurs ouvriers de France. Dans les métiers de bouche, on reconnait les MOF à leur col bleu blanc rouge. En les voyant arriver, les candidats deviennent liquides ("du col, du col, du col", souffle l'un d'entre eux). Être meilleur ouvrier de France, cela signifie avoir réussi un concours très exigeant, très technique. Plus de 200 métiers sont représentés dans ces concours qui ont lieu tous les 4-5 ans seulement. Philippe Etchebest, qui est dans le jury de Top Chef cette année, aux côtés de Michel Sarran et Hélène Darroze, est lui-même un MOF. 

Bien joué de la part de M6 : plutôt malin de valoriser ainsi un concours qui est bien plus vieux que Top Chef ! Les MOF existent depuis 1929, ils représentent l’excellence à la française, et c’est une manière pour la chaîne de prouver que cette émission de divertissement s’inscrit dans un cadre qu’elle respecte : celui de la gastronomie française. Résultat : un 100ème épisode franchement réussi, avec une bonne dose de stress, des candidats incapable de couper un champignon correctement tellement ils tremblent de peur, mais qui se surpassent et réalisent des plats magnifiques. Comme d’habitude, on se dit que la grande cuisine est très télégénique. 

100 MOF et pas une meuf !

Mais il y a un énorme loupé : aucune femme parmi les MOF ! M6 a convié cent meilleurs ouvriers de France, des cuisiniers, des pâtissiers, des bouchers, des traiteurs… et pas une femme ! Pourtant ça existe ! Le concours n’est pas interdit aux femmes, figurez-vous. Je sais, ça parait dingue. Elles sont minoritaires dans les métiers de bouche mais elles existent. Comment est-il possible que M6 n’en ait pas trouvé ? Déjà qu’il ne reste plus que des hommes parmi les candidats… Cent MOF et pas une seule meuf, je trouve ça franchement BOF. 

La 100ème de Top Chef, ce soir à 21h sur M6.  

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.