C'est dans cette tour HLM d'Evry qu'ont grandi huit rappeurs célèbres, dont Koba LaD et Shotas qui récoltent des millions de vues sur YouTube. Le "bat7" va bientôt s'écrouler, et avec lui beaucoup de souvenirs. Visite des lieux avec ce documentaire entre intime et politique, à voir gratuitement sur Streetpress.

Capture d'écran du documentaire "Bâtiment 7" de Cléo Bertet et Matthieu Bidan
Capture d'écran du documentaire "Bâtiment 7" de Cléo Bertet et Matthieu Bidan © StreetPress

Streetpress est un site d'info souvent passionnant, qui a le mérite de s’intéresser, bien plus que les autres médias, aux quartiers populaires. Je vous recommande leur très beau documentaire consacré au « bâtiment 7 ». C’est une tour HLM sur une dalle de béton, comme il y en a des centaines en France. Mais celle-ci est une immense star pour tous les amateurs de rap. Car c’est ici qu’ont grandi Koba LaD, Shotas, ou Bolemvn. Ils sont huit au total, huit rappeurs qui ont percé sur la scène française. Ils ne viennent pas de la même ville, du même quartier… non, ils viennent du même immeuble ! Ce bâtiment 7, très souvent cité dans leurs clips, est devenu iconique. Koba LaD et son timbre très haut perché récoltent des millions de vues sur Youtube. Il fait partie de ceux qui ont transformé la tour en place forte du rap français

Désenclaver un quartier

Mais si les journalistes de Streepress, Matthieu Bidan et Cléo Bertet, ont voulu visiter le Bâtiment 7, c’est surtout parce qu’il va être détruit l’année prochaine. Nous sommes à Evry, à une trentaine de kilomètres de Paris. Quartier du parc aux lièvres. Un vaste plan d’urbanisme prévoit de détruire la dalle. Alors on voit, dans ce documentaire, les habitants qui sont déjà partis, relogés ailleurs et qui se remémorent les meilleures années. Ceux qui refusent de partir. Et puis des rappeurs devenus célèbres en plein retour aux sources

Une enclave à l'abandon

On se promène dans la tour… et autour. Évidemment, tout cela a été tourné avant le confinement. Les petits commerces ont tous fermé. Dans cette ville qu’on disait nouvelle, ce quartier tout en béton fait grise mine, mais les habitants y sont attachés. Certains sont favorables à ces grands travaux, pour désenclaver ce quartier. La dalle, surélevée par rapport au reste de la ville, l’avait transformée en territoire renfermé sur lui-même, que personne ne traversait. D'autres, au contraire, disent leur colère et leur impression d’avoir été abandonnés par les pouvoirs publics, par la mairie. Le maire d’Evry-Courcouronnes, Stéphane Beaudet, ancien LR aujourd’hui sans étiquette, balaie ces accusations. Il parle de la grille qu'il a fallu installer devant la maison de quartier caillassée et des magasins qui ont fermé les uns après les autres.

L’histoire du bâtiment 7, c’est de l’urbanisme à hauteur d’être humain. Un quartier aux allures d’enclave, une aberration architecturale, peut-être. La mixité sociale qui a complètement disparu au fil des années. On est à la croisée des chemins entre le politique et l’intime, finalement. Ce documentaire, détail important, n’a pas de voix off, et un grand soin a été apporté à l’image. Il ne s’agit pas de commenter, mais de montrer, à l’état brut, ce qu’un bâtiment porte en lui. Et le poids des souvenirs qui pèse très lourd. Être né quelque part…

« Le bâtiment 7 » : un documentaire à voir gratuitement sur Streetpress

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.