Il vole jusqu'au panier de basket avec une grâce inimitable. Un documentaire sur la chaîne l’Equipe raconte comment Kadour Ziani, qui a grandi dans une cité de Saint-Dizier, est devenu l'un des plus grands dunkers du monde dans les années 90.

Ce type est un oiseau. Un documentaire à voir sur le site de l’Équipe (et qui sera diffusé dimanche à 11h15 sur la chaîne l’Équipe, canal 11 de la TNT) raconte le parcours de Kadour Ziani, surnommé "Zianimal", une légende française du dunk. 

Sport issu de la rue

Petite définition? Le dunk, qu'on peut aussi appeler smash ou tomar (le verlan de marteau) consiste à mettre le ballon dans le panier de basket en s'accrochant à l'arceau, à une ou deux mains. Pendant un match, ça permet de marquer deux points et d'impressionner les adversaires, ce qui n'est pas un détail. Mais dans les années 90, le dunk est devenu une discipline à part entière, un sport issu de la rue. Le concours de dunk est d'ailleurs un moment très important du All Star Game, rendez-vous annuel des meilleurs joueurs de la NBA, qui aura lieu ce week-end (concours de dunk diffusé sur Bein Sport dans la nuit de samedi à dimanche). 

Michael Jordan : la révélation

C'est avec un certain Michael Jordan que tout commence pour Ziani, qui a grandi dans une cité de Saint Dizier, en Haute Marne. Des parents algériens arrivés en France dans les années 60. Un père ouvrier dans la métallurgie. Quartier du Vert Bois : Kadour raconte les trafics, la violence. Il dit sans détour qu'il aurait pu, qu'il aurait dû très mal tourner. Et puis à 16 ans, il voit Jordan à la télé : une claque, une révélation. Il se met à enregistrer les dunks des basketteurs américains sur cassette VHS et à les regarder en boucle, en mettant pause toutes les deux secondes : il veut comprendre comment ça marche. Quel est le pied d'appui, comment sauter, comment s'envoler ?

Il pense au départ que ce n'est pas pour lui : il est tout sec et tout petit, Ziani !

Enfin, tout petit pour un basketteur : 1 mètre 79. Mais il se met à dunker comme un fou. D'abord avec des billes et des cailloux, ensuite avec des ballons. Le dunk, c'est le basket en liberté : pas besoin de licence ni d'équipe. Quand cet écorché vif jette le ballon dans le panier, c'est comme s'il se débarrassait de toute sa rage. Sur le terrain de sport de la cité, il s'entraine jour et nuit, il peaufine son ses figures. Et puis il se fait repérer. On parle de lui dans les journaux, à la télé : la fierté de la famille atteint des sommets, tout comme la détente du jeune homme : il saute à 1m45 de hauteur ! 

Kadour Ziani intègre ensuite une équipe, la Slam Nation, et se met à faire le tour du monde, dans les années 90 et 2000. Il participe à des grand shows, des démonstrations de dunks tous plus spectaculaires les uns que les autres. Il s'est même envolé devant Vince Carter, basketteur américain, une autre de ses idoles. Ce jour-là, dit Zianni en se marrant, c'est comme si j'avais passé un "dunk-torat". Il a le sens de la formule, le Zianimal ! 

La souplesse d'un patineur artistique

Le documentaire n'est pas exceptionnel sur la forme mais il est truffé d'images d'archives personnelles : des vidéos tournées au tout début, dans la cité de Saint Dizier, puis lors des shows partout dans le monde. Et les figures sont impressionnantes. Ziani s'envole de 1001 façons différentes. Rotation à 360 degrés, les jambes en ciseaux, les bras en moulin à vent, il saute par dessus plusieurs personnes avant de marquer (ou même par dessus une voiture) : c'est dingue. L'homme volant de Saint-Dizier a la souplesse d'un patineur artistique ou d'un danseur de ballet. D'ailleurs, moi qui n'y connaissais rien, ça m'a frappée comme une évidence : le basket façon Zianni, c'est de la danse ! 

Kadour Ziani a 45 ans aujourd'hui et forme les jeunes à sa discipline. Il milite pour que le dunk devienne un sport olympique, avec des juges pour noter les figures. Pas de doute, s'il obtient gain de cause un jour, ce serait une épreuve à ne pas rater à la télé : un concentré de grâce issu de la culture hip-hop. 

Documentaire de Nicolas de Virieu ("Kadour Ziani, dunker pour ne pas mourir"), à voir dimanche à 11h15 sur la chaine l'Equipe (canal 21 de la TNT) ou dès maintenant sur le site internet de l’Équipe (durée : 33 minutes).

Légende du visuel principal:
Kadour Ziani ou Zianimal © L'Équipe
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.