La chaîne consacre une soirée spéciale à la série culte des années 1980. Avec Tom Selleck dans le rôle du détective en chemisette. Rien à voir avec la nouvelle version diffusée en ce moment sur TF1, dans laquelle Magnum n'a pas de moustache : sacrilège.

TV Breizh consacre ce mercredi 15 janvier une soirée entière à Magnum. Le vrai Magnum, l’authentique, le moustachu. Car comme l’a dénoncé à raison Daniel Morin la semaine dernière, le nouveau Magnum est glabre : scandale, hérésie, indignité ! Il s’agit d’un « reboot », une nouvelle version de la série culte, diffusée sur TF1. Ce mercredi soir sur TV Breizh, on retrouve donc l’original : Tom Selleck dans le rôle du détective privé en voiture de sport et chemise à fleurs. N’allez pas croire que ce soit la guerre entre les deux versions de la série : TV Breizh est une chaîne du groupe TF1 et profite de l’intérêt que suscite le nouveau Magnum pour rediffuser l’ancien, celui des années 1980. Nostalgie garantie. 

De Magnum à Cyrano !

Pourquoi est-on autant attachés à la moustache de Magnum ? Question intéressante. Sans doute la réponse est-elle dans Cyrano de Bergerac. Quand Roxanne dit, en parlant de Christian : « Tous les mots qu’il dit sont fins, je le devine ! », Cyrano lui répond : « Oui, tous les mots sont fins quand la moustache est fine. » Je sais bien que la moustache de Magnum n’est pas fine du tout, elle serait plutôt du genre broussaille. Mais l’idée est la même, pour l'amant de Roxanne comme pour notre détective : la pilosité peut servir de masque, elle peut cacher la sottise et rendre irrésistible. Voilà ce que symbolise la moustache de Magnum : son pouvoir de séduction. Ce personnage est un peu lourdaud, pas toujours très fin, mais sa moustache le sauve !

Thomas  Magnum, je vous le rappelle, est un ancien militaire reconverti en détective privé, qui s’est installé à Hawaï pour se la couler douce en chemisette. Il est au service de Robin Masters, un écrivain richissime qu’on ne voit jamais mais qui l'héberge dans sa maison. Maison tenue de main de fer par un majordome nommé Higgins. Ah, Higgins ! Quand j’étais petite, je le confondais avec Hitler. Mais en fait non, il n’est pas si méchant, malgré ses deux dobermans. 

Souvenirs du Vietnam

Dans la nouvelle version, celle de TF1, encore un sacrilège : Higgins est une femme ! Tant mieux, me direz-vous, vive la mixité. Eh bien non. Car la question qui plane sur les huit saisons de la série originale, c'est de savoir si Higgins et Robin Masters, le mystérieux écrivain, sont une seule et même personne ! Là forcément, l'ambiguïté ne marche plus. Mais surtout, ce qui faisait le charme de Magnum, c’était la bromance entre le détective et le majordome. Ce mot valise (mélange de « brother » et de « romance ») , il est vrai, n’existait pas dans les années 1980. Mais c’est bien de ça qu’il s’agit : une amitié très forte entre deux hommes que tout oppose et qui sont liés comme des frères.
Or Thomas Magnum a besoin de soutien. Car c’est un homme hanté par la guerre du Vietnam : des scènes de flash-back viennent le rappeler régulièrement. Le traumatisme de la guerre est une dimension très importante de la série. Magnum décide de se planquer derrière l’ironie et l’humour pour vaincre ses tourments. Encore une histoire de masque. Décidément, cette moustache... 

Soirée spéciale Magnum : sur TV Breizh mercredi 15/01. Neuf épisodes diffusés à partir de 20h50... et jusqu'à 5h du matin !

  • Légende du visuel principal: Tom Selleck, sa moustache et sa Ferrari. La série a duré huit saisons, entre 1980 et 1988. © NBC Universal
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.