Attention, pépite ! Un documentaire à voir gratuitement sur Tënk, grâce à un partenariat avec France Inter. Portrait de Marc Namblard, qui enregistre les bruits de la nature. Un film à regarder avec les oreilles.

C’est la pleine lune, cette nuit-là. Un homme, à pas de loup, installe des micros dans un sous-bois. On le voit tout préparer en silence, avec d’infinies précautions. Il branche, il camoufle son matériel, ensuite il s’éloigne et met un casque sur les oreilles… pour enregistrer la forêt. Et soudain, le brame du cerf ! Très jolie prise de son. « L'esprit des lieux », de Stéphane Manchematin et Serge Steyer est une merveille, qui se regarde avec les oreilles. Ce film enchanteur est à voir gratuitement sur Tënk jusqu'au 21 juin, grâce à un partenariat avec France Inter. 

Oh, un pic vert !

On fait la connaissance d’un mordu de son, un homme qui enregistre les bruits de la nature. Marc Namblard est audio-naturaliste. Il vit dans les Vosges, à la lisière d’une forêt. On le suit dans ses pérégrinations, à toute heure du jour ou de la nuit, avec des tas de micros différents selon qu’il enregistre une chauve-souris ou une chouette, des gouttes de pluie ou des insectes, le vent dans les arbres ou le chant des oiseaux.  

Marc intervient dans des écoles, il aiguise les oreilles des enfants en leur faisant écouter des cris d’animaux. Il travaille aussi avec des musiciens, qui composent de la musique à partir des sons qu’il enregistre. Car on y trouve des harmoniques et du rythme, évidemment. La nature siffle, elle grince, elle craque, elle chante, elle vibre, elle vrombit.  

Le chant d'un oiseau troglodyte

A un moment, on quitte les Vosges pour la Guyane. Et à son retour, Marc fait découvrir sa "récolte" sonore à sa fille de sept ans. Ce bruit, qui ressemble à s'y méprendre à celui d'un être humain qui sifflote, est le chant d'un oiseau troglodyte. Sublime ! Et le plus beau, dans cette séquence, c’est la fascination dans le regard de la petite fille : elle est bouche bée. On sent que son imagination s’est envolée très haut, juste par le pouvoir du son.  

Écoutez voir. Ce film est une expérience sensorielle. L’écoute est en majesté, alors on écoute avec Marc. Souvent, le jeu consiste à distinguer les bruits, à reconnaitre les animaux. Mais parfois on n’a pas la réponse et le mystère aussi est très beau, un peu magique. 

Sérénité au pays des sons

Détail adorable : Marc transmet à sa fille une passion qui lui vient de son propre père. Car ce dernier, aussi, enregistrait du son. Il installait un micro chez lui et captait des scènes de vie quotidiennes. Cela donne quelques scènes touchantes, dans le documentaire : Marc écoute ces archives sonores familiales et s’entend lui-même enfant.  

Il se dégage de ce film une immense sérénité. Ce chasseur de son, que l’on voit aussi bien en famille, dans la forêt ou dans son studio, est un homme souriant et doux. Cela donne furieusement envie de vivre, comme lui, au pays des sons.  

« L’esprit des lieux », documentaire de Serge Steyer et Stéphane Manchematin (durée 1h30), à voir gratuitement sur Tënk jusqu'au 21 juin en cliquant ici. 

-> Le site de Marc Namblard, audio-naturaliste.

  • Légende du visuel principal: Marc Namblard est audio-naturaliste. Chacune de ses prises de son nécéssite un gros travail préparatoire. © Stéphane Manchematin, Serge Steyer - Les Films de la pluie, Ana Films
L'équipe