Samedi, après avoir regardé les épreuves des JO tout l'après-midi sur France 2, on s'installe devant France 5 le soir pour un délicieux voyage en Sibérie suisse dans l'émission "échappées belles".

J’aimerais vivre dans un igloo. Je sais que  je ne suis pas seule à aimer follement la neige, alors profitons-en, la télévision nous gâte. Au programme des JO samedi sur France 2 : du ski freestyle, du saut  à ski et du biathlon. En biathlon, ce sera le mass start femmes. Le mass start n'est pas un moule à pâtisserie mais une épreuve dans  laquelle les coureurs partent en peloton. Et dimanche, le mass start  chez les hommes : Martin Fourcade est très attendu  après sa grosse déception d'hier en individuel. Le biathlon est-il un sport compliqué? Oui. Pas évident, déjà, de distinguer les différentes épreuves entre elles : sprint, poursuite, individuel, mass start. Mais si, en plus, la télé nous met des bâtons dans les roues, c'est moche. 

Le biathlon, compliqué à suivre à la télé ?

Les premières épreuves de biathlon ont en effet entrainé un torrent de commentaires des téléspectateurs : une  très mauvaise réalisation a rendu le biathlon incompréhensible. Pas de double fenêtre sur l'écran pour suivre deux tirs en même temps. Lors du sprint femmes de samedi dernier, les favorites n'étaient presque pas filmées, on ne voyait que les trois  premières à s'être élancées. Or au sprint, il y a un départ  toutes les trente secondes : il faut donc des repères chronométriques pour pouvoir suivre la course ! Et surtout, il ne faut pas filmer uniquement les coureurs qui sont en tête ! C'est à croire que le réalisateur ne connaissait pas les règles. Je vous rassure, ça  s'est arrangé au cours de la semaine. Précisons que c'est une agence du CIO qui réalise et diffuse les images, reprises par les télés dans le monde entier. 

Bienvenue en Sibérie suisse !

Et demain soir, après une après-midi devant les JO, encore de la neige ! Le paradis blanc jusqu'à l'indigestion. Un voyage dans le Jura suisse au programme d'échappées belles, le magazine de voyage de France 5, qui rencontre un joli  succès et existe depuis douze ans, maintenant. Émission présentée en alternance par quatre animateurs différents et c'est l'animatrice historique, Sophie Jovillard, qui nous emmène au pays  des yodleurs. Des images sublimes de forêts sous la neige, d'une virée  en chien de traineau, d'une séance de ski nordique. Sophie Jovillard,  comme toujours, rencontre les gens sur place avec beaucoup de chaleur et  d'empathie. On profite à plein de ce voyage immobile dans la poudreuse. Avec un passage par la Brévine, une commune  du canton de Neuchâtel dont la marque de fabrique est le froid. La  température descend régulièrement en dessous de -30 degrés. Record enregistrée en 1987 : -41,8 degrés ! Ce microclimat est lié à la géographie : une vallée très enclavée, un bassin qui se  remplit d'air froid. Cela passionne les climatologues, qui ont installé  une quarantaine de stations météo à la Brévine, et le froid est devenu un argument touristique, pour attirer les visiteurs dans cette vallée surnommée la Sibérie de la Suisse ! 

Magie blanche dans le Jura suisse. Samedi 17 à 20h55 sur France 5.

Légende du visuel principal:
"Échappées belles" sur France 5, ce samedi 17 février, se déroulera en Brévine, commune du Jura suisse © L. Collecchia / Bo Travail !
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.