Ce soir sur M6, le patron d'une société de déménagement se fait passer pour un intérimaire. Le ressort comique est le même que dans les pièces de Marivaux, où les maîtres se déguisent en valets. Et au passage, l'entreprise s'offre un sacré coup de pub...

La transformation physique est spectaculaire. C'est d'ailleurs l'un des intérêts principaux de cette émission : il est toujours très amusant de voir comment le big boss va devenir méconnaissable. Dans l'épisode de Patron Incognito qui sera diffusé ce soir sur M6, le chef d'entreprise s'est fait pousser la barbe, on lui teint les cheveux, on lui met des fausses lunettes et même un faux ventre pour modifier sa silhouette. Résultat : personne ne le reconnait (contrairement à l'épisode de la semaine dernière, où le PDG de Planet Sushi a été démasqué par le personnel).

L'émission se déroule cette semaine dans une entreprise de déménagement. Mon impression, pour le dire simplement : Patron Incognito est un gigantesque spot de pub. Oui bien sûr, les logos sur les camions sont floutés et il y a des morceaux de scotch sur les tee-shirts des déménageurs pour masquer l'enseigne mais tout cela semble bien hypocrite. On reconnait évidemment Déméco, qui s'offre un joli coup de com'.

Le directeur national des agences Déméco se fait passer pour un intérimaire de 50 ans. Il va travailler trois jours, dans trois villes différentes, avec des déménageurs et avec un commercial de l'entreprise. Pour justifier la présence des caméras, la production a fait croire à tout le monde qu'elle tournait une série de reportages sur les métiers masculins. 

Contrôle ou immersion ?

Cette émission offre au patron une plongée dans la "vraie vie" de son entreprise, une immersion pour identifier les problèmes, les difficultés et les choses qui, au contraire, marchent bien. Mais comment ne pas y voir une façon de piéger les salariés? Nombreuses sont les enseignes, notamment dans la restauration rapide, où il existe le principe de "client mystère" : un cadre de l'entreprise qui se fait passer pour un client afin de vérifier que le service est satisfaisant. La seule conséquence, c'est qu'il faut traiter correctement tous les clients, au cas où ce soit un client mystère : plutôt positif, donc ! Mais avec Patron incognito, faudrait-il faire attention à tout ce qu'on dit à ses collègues au cas où ce soit le patron? C'est l'extension du domaine du contrôle. 

Le poids du costume

Au cours de son immersion, le dirigeant va relever quelques faiblesses dans la technique de vente du commercial et des problèmes de sécurité (avec un déménageur qui ne porte pas ses chaussures de sécurité, notamment). Ce qui est amusant, c'est de le voir essayer d'aborder le sujet, l'air de rien, lui qui officiellement n'est qu'un intérimaire : "ah tu mets des baskets, toi? mais c'est pas un peu dangereux, ça?". Le ressort comique et théâtral est assez efficace : c'est le même que chez Marivaux ! Des valets déguisés en maitres, des maitres déguisés en valets : M6 donne dans le marivaudage, ni plus ni moins. C'est même flagrant à la toute fin de l'émission, quand le patron reprend son apparence de patron et reçoit, dans son bureau, les collaborateurs qu'il a côtoyé pendant son immersion : il leur demande de continuer à le tutoyer mais eux n'y arrivent pas du tout. La hiérarchie sociale a repris son cours et le costume pèse à nouveau de tout son poids dans les relations humaines. 

Patron incognito, ce soir sur M6 à 21h.

Légende du visuel principal:
Le directeur national des agences Déméco se fait passer pour un intérimaire de 50 ans. © Patron incognito, diffusé sur M6
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.