Une série française qui prouve qu'il n'est pas nécessaire d'avoir de gros moyens et des effets spéciaux venus de l'espace pour réussir un thriller d'anticipation. A voir sur Arte.

Transferts sur Arte de Patrick Benedeck et Claude Scasso
Transferts sur Arte de Patrick Benedeck et Claude Scasso © .

Les six épisodes de cette série française sont déjà disponibles gratuitement sur le site d'Arte. "Transferts" a obtenu le prix de la meilleure série francophone au festival Séries Mania et l'a bien mérité, à mon avis. Cette série prouve qu'il n'est pas nécessaire d'avoir des budgets gigantesques pour créer une bonne série d'anticipation.  Les trois premiers épisodes seront diffusés ce soir à 20h55.

Qui a envie d'être immortel ?

Il est fascinant de constater que la science fiction ne cesse de se poser toujours les mêmes questions en parvenant à se renouveler. Bienvenue dans un futur pas très lointain, dans un monde qui ressemble beaucoup au nôtre, à une grosse différence près : des scientifiques sont parvenus à transférer l'âme humaine d'un corps vers un autre. Florian, un ébéniste qui vivait en couple avec deux enfants, tombe dans le coma après un accident. Il se réveille cinq ans plus tard, dans le corps de quelqu'un d'autre. Pas évident d'apprivoiser cette nouvelle enveloppe corporelle. Mais surtout, le quelqu'un d'autre en question était policier, dans une brigade chargée de traquer les transférés. Parce que cette pratique, juste après avoir été découverte, a été interdite en raison des effets secondaires : certains transférés devenaient très violents. Florian est donc piégé dans le corps d'un flic chargé de traquer les transférés, alors que lui-même est un transféré. 

Réflexions sur la science et ses nécessaires garde-fous.

Pas mal de violence et d'hémoglobine, autant vous prévenir, mais c'est une histoire qui fait réfléchir à beaucoup de choses : aux dérives de la science et à ses nécessaires gardes fous, à la façon dont une société désigne des boucs-émissaires (les transférés sont des innocents qu'on enferme sous prétexte qu'ils vont peut-être devenir dangereux). Des choses intéressantes sur la religion, aussi (le fait d'avoir réussi à isoler l'âme humaine pour la greffer sur un autre corps, c'est la preuve que l'âme existe !) Mais on perçoit ici le défaut de cette série : à force de vouloir tirer de nombreux fils, elle ne se concentre pas assez sur la psychologie des personnages. On ne les connait pas assez pour vraiment s'attacher à eux. 

Mais le critère d'une fiction de SF réussie, à mon avis, c'est quand on continue à y penser après : un roman d'Alain Damasio ou un épisode de la série Black Mirror, par exemple, ne nous quitte pas quand on l'a terminé. Eh bien avec Transferts, ça marche aussi : quand ma voisine de pallier ne me reconnait pas dans la rue, je me dis que ce n'est pas elle et que quelqu'un a sans doute été transféré dans son corps !

"Transferts", série en six épisodes de Patrick Benedek et Claude Scasso : les trois premiers à voir ce soir 20h55 sur Arte. Et toute la série est déjà sur le site internet d'Arte. 

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.