Depuis quelques semaines, la saison 2 de The Boys est disponible sur Amazon Prime Video. L'occasion de se pencher sur cette série de super-héros... pas comme les autres.

Je sais ce que vous vous dites : on en ras-la-casquette des super-héros. Ça fait plus de dix ans qu'ils ont littéralement assiégé nos écrans de cinéma et de télévision. On ne compte plus les long-métrages, les séries, les dessins animés qui les mettent à l'honneur. 

Je comprends que vous soyez arrivé à saturation. Et c'est précisément pour cela que je vous conseille The Boys. Parce que dans The Boys, les super-héros... ne sont pas vraiment des héros. Ils sont même franchement l'inverse. 

Ils se comportent à la fois comme des rock-stars et des despotes surpuissants qui n'ont aucune considération pour ceux qui n'ont pas de super-pouvoir.

Dans The Boys, les super-héros sont tellement détestables qu'ils paraissent réels. Car on le sait, dans la vraie vie, s'il y avait des hommes avec les capacités de Superman, il y aurait de grandes chances qu'ils se comportent mal.

Et c'est le cas dans cette série. Agressions sexuelles, trafics de drogue, bavures et même participations à des attentats terroristes... Les super-héros sont de super-criminels.

Sauf que le grand public ne le sait pas, personne n'a conscience de leurs crimes

Car en façade, ils sont impeccables, sauvent le monde et ils sont bien évidemment les plus grandes stars du moment... Ils font la Une de tous les médias et on fait même des films à partir de leurs aventures.

Ils sont adorés de tous... sauf de quelques-unes de leurs victimes qui ont décidé de se venger et de s'attaquer à ces vaches sacrées.

The Boys n'est pas la série de la décennie mais je vous assure qu'on prend un plaisir fou à la regarder. C'est trash, c'est irrévérencieux à souhait et c'est carrément jouissif de voir ces super-héros véreux se faire castagner.

Tous les personnages de cette série sont attachants

Mention spécial au Frenchie, un personnage qui est censé être né à Marseille mais qui parle français comme je parle l'espagnol. Pour info, je ne parle pas espagnol.

Mais grâce à ce faux Frenchie, on a droit à du rap français dans cette série. Youssoupha, Medine et Guizmo entre deux morceaux d'Iggy Pop et d'Aerosmith. Et ça c'est cool !

Et puis pour couronner le tout, The Boys est une série très politique qui propose une vraie critique du star système, de l'hégémonie culturelle américaine et qui s'attaque même à ces très grosses multinationales qui prennent peu à peu la place de l'État.

Assez cocasse pour une série qui est produite, je le rappelle, par Amazon

. Mais bon... Avec ce type d'entreprises, on n'est pas à un paradoxe près. Et quoi qu'on pense d'Amazon, The Boys reste une série audacieuse et qui vaut la peine d'être vue.

Grandeur et décadence des super-héros. Les deux premières saisons de The Boys sont disponibles sur Amazon Prime Video.

  • Légende du visuel principal: Antony Starr, Dominique McElligott dans "The Boys" saison 1 © JAN THIJS/AMAZON PRIME VIDEO
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.