« Je t'aime etc... » : émission audacieuse ou beaucoup trop prude? Difficile de trancher car elle est construite en fonction de l'horaire. Mais parler d'amour tous les après-midis à la télé est déjà un défi en soi, relevé avec bienveillance par Daphné Bürki.

En août dernier, dans le monde impitoyable de la télé, certains étaient formels : l'émission de Daphné Bürki sur France 2 ne passera pas l'hiver. La fameuse ménagère (j'aimerais qu'on me la présente un jour, celle là) allait évidemment être heurtée. Résultat : trois mois plus tard, les audiences ne sont certes pas exceptionnelles (400.000 téléspectateurs en moyenne) mais elles sont légèrement meilleures que l'année dernière au même horaire. Et France 2, qui aurait pu utiliser une clause de sortie pour s'en séparer à Noël, a reconduit l'émission, qui reviendra donc en janvier. 

Le principe, c'est de parler d'amour sous toutes ses formes. De relations amoureuses, de sexualité, mais aussi de relations familiales, amicales, etc. Mine de rien, c'est assez inédit. Il y avait déjà les émissions de témoignage, un genre usé jusqu'à la moelle et auquel s'est attelée Faustine Bollaert cette année, à 14h. Mais là, c'est autre chose : ce n'est pas de la télé qui écoute mais dans la télé qui donne des conseils. Autour de la table de Daphné Bürki, des chroniqueurs et des experts. 

Amour de jeunesse et tisane détox

L'émission ne parle pas de sexualité tous les jours, loin de là. D'ailleurs, on peut l'accuser d'être un peu prude, pour des questions d'horaire et de public. Mais dans l'émission de demain, vous verrez un dossier sur l'anatomie du clitoris, après un reportage sur un amour de jeunesse retrouvé et une chronique sur les tisanes détox pour affronter l'hiver (je veux bien qu'on m'explique le rapport avec l'amour). Parler du clitoris sur cette tranche, c'est déjà une belle performance. D'autant que sur le plateau la parole est libre et la discussion parfois animée en fonction des sujets. 

Le casting des chroniqueurs est très inégal mais certains sont passionnants, à commencer (je n'y peux rien, c'est comme ça !) par les deux trombines venues de France Inter : Aurore Vincenti, la linguiste, qui décortique les mots de l'amour, et André Manoukian, qui visiblement jubile à faire des passerelles entre musique et amour. Je suis moins convaincue par la psy et la chroniqueuse mode/beauté : ces ceux-là ont une fâcheuse tendance à ressasser de bons vieux stéréotypes sur les femmes qui ont besoin d'être protégées et les hommes forcément machos, au secours!

Nouveaux fragments du discours amoureux

Mais sinon, une émission qui parle d'amour sans aucun cynisme, sans sarcasme ni second degré, tous les jours à la télé, c'est assez rare pour être signalé. Daphné Bürki a une forte présence, sa personnalité imprègne toute l'émission et ces nouveaux fragments du discours amoureux sont teintés d'une bienveillance précieuse. 

Mais il y a un truc qui m'agace beaucoup. Un mot de rien du tout : "vôtre". Il est partout à la télé, mais Daphné Bürki en use et en abuse tous les jours : "cette émission, c'est la vôtre", "bienvenue dans vôtre émission." Mais non Daphné, c'est ton émission !! Évidemment, elle veut dire par là qu'on peut participer, on peut poser une question et l'équipe nous répondra. Mais franchement, ça fait un peu vendeur de pacotille. Bienvenue dans votre boutique ! C'est un "vôtre" qui veut dire proximité, convivialité, interaction mais qui sonne faux. Allumez la télé, tout est à vous. 

Je t'aime etc : tous les jours à 15h sur France 2. 

Légende du visuel principal:
Visuel de l'émission "Je t'aime etc..." présentée par Daphné Bürki © Martange Production.
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.