La comédienne récemment disparue a participé en 2017 à ce documentaire réalisé par son mari, Dennis Berry. Dans une salle de cinéma, elle regarde défiler des extraits de ses films, et revient avec émotion sur les grandes étapes de sa vie.

"Anna Karina, souviens-toi". Ce documentaire tourné il y a deux ans a été rediffusé sur Arte pour rendre hommage à la comédienne disparue il y a quelques jours. Il est disponible en replay. C'est un film chronologique, qui raconte la vie d'Anna Karina. Choix dangereux, la chronologie : ça pourrait donner un documentaire un peu rasoir. Mais ce film-là est magnifique. D'abord, parce que la vie d'Anna Karina mérite d'être racontée en entier : son parcours est incroyable. Elle est née en 1940 à Copenhague, dans un Danemark occupé par les nazis. Elle a vécu les bombardements et les couvre-feu. Et puis en grandissant, sa mère s'occupait très peu d'elle, alors elle fuguait beaucoup et se débrouillait pour manger comme elle pouvait. A 17 ans, c'est la dernière fugue, elle part pour Paris. Et là, dans un café, elle est repérée par la directrice d'une agence de mannequins.

Tout à coup, on a vu une petite fille vraiment très sale, style beatnik, avec un vieil imperméable d'homme, des chaussures éculées mais un regard extraordinaire qui dévorait les gens autour d'elle. Ce regard grand ouvert sur quelque chose de nouveau faisait que la photo était très bonne... 

La très bonne idée de ce documentaire, c'est d'appuyer régulièrement sur pause : au milieu d'un extrait de film, d'une image d'archive, l'image soudain se fige et la magie du regard d'Anna nous bouleverse.

Comédienne, chanteuse, cinéaste, romancière

Les films de Jean-Luc Godard dans lesquels elle a joué trouvent tous un écho dans leur histoire d'amour. Mais on découvre qu'avant leur premier tournage ensemble, elle a refusé de jouer dans "à bout de souffle", parce que ce type à lunettes lui faisait peur ! C'était bien avant qu'ils ne vivent ensemble...

La vie de cette femme est un roman, vous dis-je. Deux films dans lesquels elle a joué ont été censurés par le régime gaulliste : "le petit soldat" de Godard, et "la religieuse" de Rivette. Et puis il y a ses années à Hollywood, sa carrière de réalisatrice et de romancière : des facettes d'elle qu'on oublie trop souvent. 

Ce documentaire est beau, aussi, parce qu'il montre le regard d'Anna Karina sur elle-même. La comédienne, au soir de sa vie, est installée dans une salle de cinéma et on lui projette des images. Quand la femme de 2017 verse une larme en regardant les grands moments de sa carrière, on a la chair de poule. Mais j'ai gardé pour la fin la raison pour laquelle ce film est très spécial. Le réalisateur s'appelle Dennis Berry : un cinéaste américain qui était le mari d'Anna Karina depuis plus de trente ans. Il signe là une déclaration d'amour.  

Anna Karina, souviens-toi (durée 55 minutes) : à voir sur le site internet d'Arte jusqu'au 15/02/202.

  • Légende du visuel principal: Le regard "grand ouvert" d'Anna Karina est au coeur de ce documentaire réalisé par son mari, Dennis Berry. © 1965 Studiocanal - Socété Nouvelle de Cinématographie
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.