Ce soir, Arte diffuse un documentaire en deux parties consacré aux Black Panthers, le fameux mouvement révolutionnaire afro-américain créé au milieu des années 1960... Un mouvement politique controversé, même au sein de la communauté afro-américaine.

Alors je vous préviens, si vous vous attendez à voir un documentaire critique à l'égard des actions des Black Panthers, passez votre chemin. 

Étonnant quand on sait à quel point ce mouvement fut controversé, même au sein de la communauté afro-américaine. Pour rappel, on parle d'un parti dont les membres défilaient armés dans la rue pour se protéger d'une police qu'ils jugeaient raciste.

Certains qualifiaient à l'époque les Black Panthers de milice

Mais dans ce documentaire, on préfère les qualifier de révolutionnaires et on évoque trop peu la face sombre du mouvement. Les seules micro critiques que l'on y retrouve concernent les divisions internes au sein du parti.

Stanley Nelson, le réalisateur, a fait le choix de faire des Black Panthers des héros quasi romantiques face à la rudesse de l'État américain. Et quand on s'intéresse un peu à sa vie, on comprend mieux ce parti pris. Il est issu d'une famille très engagée pour la cause noire et quasi toute sa filmographie est consacrée à ces thématiques.

Du coup, c'est assez enrichissant d'avoir un autre regard sur ce mouvement qu'on qualifie trop souvent habituellement d'extrémiste ou de violences. Ici, on dit qu'il se défend face à des institutions qui ont trop longtemps persécuté les Noirs. 

Le documentaire n'a de cesse de nous rappeler que les Black Panthers furent persécutés par le gouvernement américain. Et notamment par le FBI de J. Edgar Hoover.

C'est fou de voir à quel point les institutions se sont acharnées à faire de ces mouvements antiracistes des ennemis de la nation. Je ne savais pas que l'Amérique avait tué et emprisonné autant de Black Panthers. Et la plupart du temps, elle le faisait sans raison. Glaçant. 

Et puis on s'intéresse aussi dans ce documentaire à l'impact culturel des Black Panthers...

Oui parce que s'il y a bien une chose qui a profondément marqué l'Amérique des sixties, c'est le style et le look des Black Panthers. Qui arboraient un uniforme qui fonctionne toujours 50 ans plus tard : un blouson de cuir, des lunettes noires et un afro orné d'un béret. On a tous en tête cette tenue. 

Chez eux, ce n'était pas que de la coquetterie. C'était aussi une ambition politique. Il fallait imposer une élégance afro-américaine dans une Amérique où les standards de beauté étaient très blancs. Il fallait se sentir beau pour être plus fort. 

Et si les Black Panthers n'ont pas réussi à renverser le système, ils ont tout de même contribué à ce que les Noirs puissent être fiers d'être ce qu'ils sont. Et si elle n'était pas là, la vraie révolution ?

"Black Panthers", un documentaire à découvrir ce soir à 20h50 sur Arte.

  • Légende du visuel principal: Manifestation des Black panthers le 11 avril 1969 à New York © Getty / David Fenton
L'équipe