Ce soir, CStar a décidé de laisser de côté les clips de Maître Gims et de Vianney pour des films. Et pas n'importe lequels : "Un aller pour l'Enfer" et "Double Riposte", deux films de Steven Seagal.

Mais d'abord, qui est Steven Seagal ? Acteur américain, proche de Vladimir Poutine, ambassadeur du catogan, septième dan d'aïkido, légende vivante pour les amateurs de nanars des années 80. 

►► Steven Seagal, en quelques mots. Extrait de Terrain Miné, l'un de ses autres films cultes. 

Steven Seagal n'est pas là pour plaisanter

Lui, il est là pour casser des gueules. Tout le temps. C'est même le fil rouge de sa filmographie. 

Alors, il ne se lasse jamais, hein : coup de poing, coup de coude, coup de boule, high-kick, front-kick... C'est simple : toutes les personnes qui croisent la route de Steven Seagal meurent instantanément.

Mais on ne peut pas non plus dire que les personnages incarnés par Seagal soient violents

Ils se battent toujours pour une bonne raison. Exemple avec Un aller pour l'Enfer, diffusé à 21h00 sur CStar. Steven Seagal, c'est le pire de l'Amérique. L'idéologie sécuritaire poussée à son paroxysme. On peut tuer si l'on se sent en danger. Pas de justice mais des coups de poing dès lors que l'on se sent lésé. 

En fait, à chaque fois que les films de Steven Seagal passent à la télé, je ne peux m'empêcher de penser qu'ils ont été conçu pour nous pousser à renoncer à la violence. Car ces films ne font pas rêver, personne n'a envie de vivre dans un monde où un type en catogan balancerait des front-kick pour régler des conflits. 

Alors ce soir, on va tous regarder CStar et on va tous dire non à la violence. Et non aux catogans.

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.