Ils ne vendent pas du matériel de cuisine ou de jardinage, mais des maisons et des appartements ! Deux agents immobiliers proposent sur TMC une nouvelle émission : "Carrément biens". Idéal pour surfer sur la popularité de Stéphane Plaza...

Olivier Casado et Bruno Waitzmann, agents immobiliers et animateurs de cette nouvelle émission sur TMC, "Carrément bien(s)".
Olivier Casado et Bruno Waitzmann, agents immobiliers et animateurs de cette nouvelle émission sur TMC, "Carrément bien(s)". © Obbo Productions

Attention, double jeu de mot. « Carrément biens », nouvelle émission diffusée le matin à 8h20 sur TMC, parle de biens immobiliers et de prix au mètre carré. Mais au-delà du titre, ce n’est pas souvent que la télévision invente de nouveaux concepts, aussi me dois-je de signaler celui-ci. Voici un télé-achat immobilier ! L’idée est de nous vendre une maison ou un appartement à la télé, exactement comme Marie-Ange Nardi, sur TF1, nous vend un étendoir à linge modulable avec son cintre magique (c’est l’un des produits phares du moment). D’ailleurs, ça se passe à la même heure que Téléshopping et sur une chaîne du groupe TF1. 

Dédramatiser la transaction immobilière

Le ton est volontairement léger, parce que l’ambition est de dédramatiser la transaction immobilière à l’heure du café. Avec un slogan assez efficace : « L’immobilier, c’est important, mais ce n’est pas grave ». Les deux animateurs sont de vrais agents immobiliers, Bruno Waitzmann et Olivier Casado. Le mot « exclusivité » est répété à l’envi : la promesse, c’est de vendre des biens que vous ne verrez nulle part ailleurs, ni en agence ni sur Internet. 

Des points communs avec Stéphane Plazza

Stéphane Plaza fait donc des émules. Même si son nom n’est jamais cité, il est évident que cette émission espère surfer sur son succès. Ce qui est intéressant, c’est de relever les points communs entre les émissions de Stéphane Plaza et ce nouveau programme sur TMC, « Carrément biens » (outre les velléités humoristiques).  La volonté de vulgariser le métier d’agent immobilier est un. Plaza a démocratisé la notion de « home staging » : désormais le grand public sait qu’il peut être utile de revoir la déco avant de vendre sa maison. Même ambition pédagogique dans « carrément bien » : on vous parle de diagnostic environnemental et autres réjouissances qui fleurent bon la paperasse, mais avec le sourire. 

Et puis, il y a le nerf de la guerre. L’une des clés du succès de Plaza, c’est que ses émissions parlent d’argent. Des gens qui sont nommés et filmés nous disent à combien ils vendent, à combien ils achètent, combien ils empruntent à la banque, etc. Et ça, mine de rien, c’est très rare dans une émission de divertissement. C’est sans doute aussi pour ça que l’émission de Sophie Davant, « Affaire conclue » cartonne, l’après-midi sur France 2. Reste à savoir si celles et ceux qui sont devant la télé à 8h20 préfèrent entendre parler d’étendoir à linge modulable avec cintre magique ou d’appartement trois pièces plein sud proche de tous commerces. Le choix est cornélien. 

« Carrément biens » : du lundi au jeudi à 8h20 du matin, sur TMC. Quant à « maisons à vendre » de Stéphane Plaza, c’est ce mardi 21 mai à 21h sur M6.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.