C'est sans doute l'une des séries les plus attendues de l'année : Watchmen, nouvelle création HBO, arrive ce soir sur OCS. La suite d’une œuvre majeure de l’histoire de la BD par l'un des maîtres de la série télé : Damon Lindelof, qui a notamment travaillé sur "Lost" et sur "The Leftovers".

Qu'est-ce que "Watchmen" ? 

Alors pour ceux qui ne connaissent pas la version originale de Watchmen, c'est une série de comics publiée à la fin des années 80. Les Watchmen, les Gardiens en français,  forment une bande de justiciers masqués aux méthodes peu conventionnelles et à la morale parfois douteuse.

Dans le monde imaginé par Alan Moore et Dave Gibbons, les États-Unis sont plus républicains que jamais. Après avoir modifié la Constitution, Nixon en est déjà à son cinquième mandat. Et la bande de justiciers masqués a permis de gagner la Guerre du Vietnam. En bref, ces Gardiens véreux ont permis à l'Amérique de renouer avec sa grandeur. Ça nous rappellerait presque quelqu'un...

Des personnages devenus des icônes... de l'extrême-droite

Et c'est assez drôle puisque certains personnages de Watchmen sont devenus des icônes de l'extrême droite américaine, au grand dam de son auteur qui voulait, à travers son œuvre, questionner la superpuissance de l’Amérique et la violence dite "légitime" qu'exerce l’Etat.

La série que vous pourrez voir ce soir compte bien réparer cet impair puisqu'elle s'en prend frontalement à l'extrême-droite. 

Près de 40 ans après l'intrigue de la BD, la série présente une Amérique en apparence tolérante, libérale, plutôt de gauche. Son président n'est pas Donald Trump mais Robert Redford, la star de cinéma connu pour être un démocrate convaincu.

Les justiciers masqués ont été banni de cette société en raison de leur méthodes violentes. Mais le vernis craquelle rapidement puisqu'on se rend compte que dans cette Amérique progressiste, le Ku Klux Klan a paradoxalement pris une importance phénoménale.

Les membres du Ku Klux Klan ont abandonné leurs cagoules pour arborer désormais le masque d'un des anciens Watchmen. Ils s'en prennent aux policiers, traîtres à la race selon eux. Pour préserver leurs identités et se protéger de ces extrémistes blancs, les policiers vont être contraint, eux aussi, de... porter des masques. 

Le masque revient sans cesse dans cette série

Et Damon Lindelof, l'auteur de la série, joue avec tous ces usages. Car dans le Watchmen que vous verrez ce soir, le masque protège, le masque cache, le masque effraie parfois et surtout, le masque définit celui qui le porte.

Watchmen est une série magistrale. Une de ces séries qui vous marquent et ne vous abandonnent plus. Je vous conseille toutefois de lire la BD d'Alan Moore avant de la regarder. Sans ça, il y a des choses qui pourraient vous échapper.

► Watchmen, à voir dès ce soir à 21h sur OCS City, en partenariat avec France Inter

► Découvrez le premier épisode du podcast "Blockbuster" consacré à Watchmen

  • Légende du visuel principal: Regina King dans la série "Watchmen" de HBO © HBO
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.