Netflix diffuse depuis la semaine dernière "Homecoming", un film écrit, produit et réalisé par Beyoncé et dont elle est l'héroïne principale. Un documentaire qui revient pendant plus de deux heures sur sa prestation incroyable en avril 2018 sur la scène du Festival de Coachella.

Au lendemain de ce concert historique donné devant plus de 120 000 personnes, la presse américaine titrait "Beyoncé plus grande que Coachella". 

On retrouve des pans entiers de ce concert dans Homecoming, le film proposé par Netflix, qui s'entremêlent avec des images de préparation avec les danseurs et les musiciens qui l'accompagnent sur scène. Et ce n'est pas une petite troupe : une centaine d'artistes entoure Beyoncé pour ce show.

Et si l'on n'est pas fan de Beyoncé, ça vaut le coup de le regarder ? 

Oui, oui, oui. Et je ne suis pas le seul à le penser : Michelle Obama a félicité la popstar sur les réseaux sociaux pour ce film.

Cet enthousiasme s'explique assez bien lorsqu'on connait la portée symbolique de ce film et de cette prestation à Coachella. Cette année-là, Beyoncé fut la première femme noire à être tête d'affiche dans l'histoire de ce festival. 

Et ça, elle le sait bien puisque tout le film est un hommage à la culture noire, à l'afro-féminisme et à la black excellence. Dès le début du concert, elle arrive sur scène drapée comme une reine nubienne. Le reste du dispositif scénique fait référence aux fanfares de ces universités autrefois réservées aux Noirs, qui furent et qui sont toujours des lieux où se développe la conscience afro-américaine. 

Et puis, on retrouve au fil de ce documentaire quelques citations d'intellectuels noirs que Beyoncé partage avec nous.  Comme celle de la militante des droits civiques Marian Wright Edelmann et qui résume assez bien toute l'importance du Beychella. Marian Wright Edelmann nous disait : "Tu ne peux pas être ce que tu n'as jamais vu". 

Avec ce film retraçant cette performance historique, Beyoncé et Netflix prouvent - image à l'appui - qu'on peut être une femme noire et régner sur l'Amérique. 

  • Légende du visuel principal: Beyoncé au Festival Coachella 2019 © Getty / Kevin Mazur
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.