L'émission de géopolitique d'Arte, portée par Emilie Aubry, a lancé une chaîne Youtube qui propose les replays et des interviews d'experts en bonus. Le succès du “Dessous des cartes” illustre notre besoin de géographie pour comprendre les soubresauts du monde.

Comme une envie de coloriage... La nostalgie a pour moi le parfum des crayons de couleurs, mais elle prend surtout la forme d’une carte géographique : j’aimais les cours de géo à l’école parce qu’il fallait colorier des cartes. Tracer un liseré bleu sur les frontières maritimes. Colorier les plaines en vert et les montagnes en marron. Représenter le commerce mondial avec de grandes flèches... Vous avez le droit de vous moquer de moi mais je sais que ne suis pas seule ! La preuve : « le dessous des cartes » existe depuis 28 ans. C’est un monument de la télé. Et cette émission présentée par Emilie Aubry sur Arte a désormais une chaîne Youtube.

L’émission a été créée par Jean-Christophe Victor. C’était un pari risqué, déjà en 1990, de proposer une émission entièrement fondée sur des cartes. Aujourd’hui, on pourrait croire que c’est tout simplement suicidaire ! Et pourtant, ça marche. Parce que cette émission raconte la complexité du monde le plus simplement possible.

Pour les lycéens et les universitaires

Jean-Christophe Victor est mort en 2016. Ce n’était pas évident de lui succéder, mais Emilie Aubry le fait avec talent depuis un an. La présentatrice et rédactrice en chef du « dessous des cartes » a conservé l’ADN de l’émission tout en la modernisant, notamment grâce à un gros travail sur le graphisme et l’animation des cartes. Elle fait preuve de pédagogie sans jamais renoncer à l’exigence. Elle nous explique en un quart d’heure les tensions tout autour de la Mer Rouge ou le grand pillage des ressources en République Démocratique du Congo. Des sujets peu abordés à la télé. L’ambition d’Emilie Aubry (que l’on entend aussi le dimanche sur France Culture, dans « l’esprit public »), c’est que les lycéens puissent comprendre sans que les universitaires ne soient déçus. Elle s’attache à déconstruire les idées reçues. Elle prend soin de varier les échelles et les angles de vue : il est question un jour d’une région du monde, et la semaine suivante d’un sujet plus global (la géopolitique du cannabis, par exemple). En un mot, cette émission est remarquable. 

Panique en mer Baltique

Je vous recommande l’épisode sur les relations glaciales entre la Suède et la Russie : panique en mer Baltique? C'est l’épisode qui a été diffusé samedi dernier. Mais vous pouvez le voir quand vous voulez sur la chaîne Youtube de l’émission. Elle a été créée il y a deux semaines (on y trouve les replay mais aussi des interviews bonus de spécialistes et de chercheurs en géopolitique) et elle compte déjà plus de 30.000 abonnés. Preuve qu’il existe, notamment, chez les jeunes, une soif de géopolitique, une envie de comprendre les soubresauts de la planète. 

La compréhension passe par les cartes. L’émission sur la Suède en est le parfait exemple. Il est question de l’île de Gotland, au milieu de la mer Baltique, où la Suède a positionné des troupes. Il est question de l’enclave de Kaliningrad, un petit morceau de Russie coincé entre la Pologne et la Lituanie. Des enjeux qui peuvent sembler compliqués mais qui s’éclairent quand on a une carte sous les yeux. Voilà qui rappelle, tout simplement, l’importance de la géographie : tout événement est influencé par l’endroit où il se déroule. Comme quoi, ma passion pour les cartes n’est pas seulement affaire de coloriage ! 

"Le dessous des cartes", d'Emilie Aubry, c’est tous les samedis à 19h30 sur Arte.

Légende du visuel principal:
Emilie Aubry est depuis l'an dernier la rédactrice en chef et présentatrice de cette émission exigeante et accessible, née il y a 28 ans. © Bertrand Noel / Arte
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.