Florence Foresti serait-elle cachée derrière le déguisement d'hippocampe ? Et l'aigle, ce ne serait pas Marc Lavoine ? L'émission "Mask Singer", sur TF1, réalise de très bonnes audiences. L'une des raisons du succès : jamais le téléspectateur ne s'est senti autant à armes égales avec ceux qui jouent à l'écran.

Mon conseil, si vous n'avez jamais regardé "Mask Singer" : ne commencez pas ! Contre les drogues, chacun peut agir. Cette émission est complètement addictive. Comment vous présenter ce jeu? Demandons à Kev Adams :

Le problème avec cette émission, c'est que tu peux pas la résumer à ceux qui ne connaissent pas ! Tu fais quoi là ? Je regarde un combat entre un paon et un écureuil, c'est génial !

Le comédien fait partie des « enquêteurs » de l’émission, aux côtés de la chanteuse Anggun, de l’humoriste Jarry et de l’animatrice Alessandra Sublet. 

Des enquêteurs ? Oui, car c’est une enquête. Il faut trouver qui se cache derrière le déguisement de panda, d’hippocampe, d’écureuil ou de licorne. Une seule certitude : ce sont des gens connus. Des sportifs, des acteurs, des politiques, ou autre... Ils ou elles se pointent sur scène, affublés de costumes très spectaculaires, se mettent à chanter, et il faut trouver quelle célébrité est derrière le masque. Je sais qu’il est toujours un peu prétentieux de glisser des citations dans une chronique mais là, je ne peux pas faire autrement : « Derrière mon loup, je fais ce qui me plaît, me plaît. Devinez devinez devinez qui je suis. » 

Des indices et une voix

Pourquoi devient-on accro à « Mask Singer » ? Parce que rarement le téléspectateur n’a eu autant l’impression de participer à armes égales avec ceux qu’ils voient à l’écran. En effet, personne ne sait qui sont les vedettes déguisées : ni les enquêteurs, ni Camille Combal, l’animateur, ni les gens dans le public. Pour les démasquer, on a quelques indices, mais surtout leur voix.

Marie-Josée Pérec fut la première à tomber son masque de panthère (et pas de gazelle, ça aurait été trop facile puisque c’est le surnom de cette athlète triple championne olympique). Au-delà de la voix, la silhouette peut aussi aider à trouver si Marc Lavoine est déguisé en aigle et Florence Foresti en hippocampe. Je dis n’importe quoi évidemment, parce que je n’en sais rien et ça me rend folle !Les pronostics des uns et des autres balancés en temps réel sur les réseaux sociaux sont d’ailleurs très drôles. Ce qu’on sait, c’est que Sheila était derrière l’écureuil. Ce fut la deuxième personnalité démasquée. D’ailleurs son déguisement était un peu raté, on aurait dit un lapin. Mais elle était très bien, Sheila, en lapureuil ! Dans l’émission de cette semaine, deux personnalités vont tomber le masque. 

Format coréen

Pour expliquer le succès de cette émission, créée en Corée du Sud et adaptée depuis dans le monde entier, il faut aussi se pencher sur la symbolique du masque. Vous savez que je n’aime pas étaler ma culture, mais comment ne pas penser à cette citation : « A tout ce qui nous arrive enfin mais trop tard, à tous les masques qu'il aura fallu porter. A nos faiblesses, à nos oublis nos désespoirs. Aux peurs impossibles à échanger. A nos actes manqués. »  (Jean-Jacques Goldman).

Les masques sont une source inépuisable de réflexion. Cette émission sur TF1, finalement, nous offre l’occasion de vérifier que le visage, bien plus que la voix, porte en lui l’identité de chacun. Loin de moi l’idée de me la raconter à grands renforts de citation, vous pensez bien, mais le philosophe Emmanuel Lévinas ne dit pas autre chose quand il parle de « l’authenticité absolue du visage ». L’expérience d’autrui prend la forme du visage. Ah, je vous ai bien eus avec Lévinas ! Eh ouais, y’a pas que la Compagnie Créole qui a réfléchi au sujet !

« Mask Singer », vendredi 22/11 sur TF1, à partir de 21h05.

  • Légende du visuel principal: Mais qui est la star déguisée en aigle ? © Christophe Chevalin-TF1
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.