Ce soir, la chaîne 6ter, canal 22 de la TNT, diffuse "Bambi". Pourquoi faut-il revoir ce chef d'oeuvre de Walt Disney ? Pour que vous puissiez vivre ce que j'ai vécu ce week-end, en revoyant "Bambi" pour préparer cette chronique.

Je n'avais pas revu ce film depuis l'enfance et pour cause, il n'a jamais été diffusé sur une chaîne de télévision gratuite. Oui, oui, je sais ça parait dingue mais il y a énormément de films Disney qui sont passés entre les mailles du filet de la diffusion télévisée. Ce soir, pour Bambi, ce sera donc une première.

Gamin, j'avais dû voir ce film sur une cassette VHS que j'avais dû emprunter à mon cousin. Bref, ça va vous paraître étrange mais à l'époque, je n'avais pas aimé Bambi. Je le trouvais faiblard ce faon et avec son air apeuré, il ne plaisait pas au petit mec que j’étais.

"Bambi", une scène qui a traumatisé des générations de bambins

Et puis, il y avait cette fameuse scène, vous savez le moment où - attention au spoiler - la maman de Bambi se fait tuer par des chasseurs. J'en garde un souvenir atroce. Vous êtes là, dans votre petit pyjama à regarder un Disney, une biche meurt et là, tous les adultes de la pièce se retournent vers vous et attendent qu'il se passe quelque chose. Cette injonction aux larmes était d'une violence... J'ai eu l'impression de ne pas être tout à fait humain ce jour-là.

Bref, j'ai longtemps détesté Bambi... Jusqu'à ce week-end. Et là je me suis dit qu'il y avait certains Disney qu'il ne faut pas voir trop jeune. J'étais passé totalement à côté de ce chef d'œuvre.

Je ne vais pas vous parler de la puissance narrative et représentative de Bambi. À ce sujet, tout a été dit, ou presque, depuis sa sortie en salles en 1942 aux Etats-Unis et 1947 en France.

Je vais plutôt vous parler de la forme de "Bambi"

D'abord, contrairement aux Disney modernes, Bambi n'est pas une œuvre bavarde. Le faon ne prononce pas plus de 1 000 mots dans tout le film et les créateurs se sont attachés à respecter certains silences. Silences qui se brisent parfois pour laisser vivre une de ces chansons dont Disney a le secret... Je vous conseille d'écouter la "Chanson sous la pluie".

Et puis, comment conclure cette chronique sans parler de la claque visuelle qu'on se prend en regardant Bambi. Tout est beau. Des mimiques des animaux - que Walt Disney voulait plus humaines que pour Dumbo - aux décors qui ont l'air sans fin grâce à la finesse des traits des aquarelles qui s'enchaînent. 

Ce soir, regardez Bambi et admirez le travail de ces équipes qui ont façonné ce chef d'œuvre à la toute fin des années 1930. Et si votre marmot ne pleure pas devant la mort de la maman, de grâce, ne le jugez pas.

Bambi, à voir sur 6ter, canal 22 de la TNT.

  • Légende du visuel principal: Revoir Bambi... Ici image de Bambi II de Disney © Maxppp
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.